Ma maison

Ma maison

Les orchidées, tout savoir sur leurs soins

Les orchidées, tout savoir sur leurs soins

Les Orchidées, ces fleurs de toute beauté, enchantent nos intérieurs. Et lorsque les soins sont adaptés, la floraison dure longtemps, longtemps…

 

L'orchidée est elle une plante épiphyte ou terrestre ?

 

La première question à se poser pour bien comprendre le fonctionnement de sa plante est de savoir si elle est épiphyte ou terrestre. A l’origine, 80 % des orchidées sont épiphytes c'est-à-dire que la plante, dans son élément naturel, s’agrippe à un arbre tropical, par le biais de ses racines.

Elle reste indépendante et ne nuit aucunement à la plante-hôte. Dans nos commerces, ces végétaux épiphytes, dont la plante phare est le Phalaenopsis (l’Orchidée Papillon), sont transplantés dans un substrat essentiellement composé d’écorces d’arbre, dans un contenant transparent d’où s’échappent de grandes racines grises.

Ces conditions s’approchent quasiment de la situation originelle de développement de la plante.

Le phalaelopsis

Les orchidées terrestres, comme le Cymbidium, elles, s'enracinent dans un sol très aéré et humide sous de grands arbres tropicaux. Dans le commerce, elles sont transplantées dans du terreau, dans un contenant opaque.

Dorénavant, d’un simple regard, il vous sera aisé de déterminer si votre plante est épiphyte ou terrestre.

L’une et l’autre sont tropicales !

Les conditions de cultures des orchidées

Nos Orchidées d’intérieur, qu’elles soient épiphytes ou terrestres, sont originaires des pays tropicaux ! Et à partir de cette information, le voile est levé sur de leurs conditions de culture…

Si, comme tous les végétaux poussant sur notre planète, les Orchidées ne peuvent assurément pas vivre sans support, sans eau, sans lumière et chaleur et sans nourriture… Pour les conserver au mieux, le jeu va donc consister à se rapprocher au plus prés des conditions tropicales spécifiques dont elles sont issues.

Le substrat

Côté 'support', le sujet fait appel à leur statut de plantes ‘épiphytes’ ou ‘terrestres’ et le substrat sera de l’écorce d’arbre ou du terreau.

L'arrosage

Concernant l’eau, la pratique est différente selon leur statut même si pour l’un et l’autre, l’eau douce à température ambiante et une soucoupe sans eau stagnante restent des incontournables de la réussite de leur culture.

L'arrosage des orchidées

Dans leur milieu naturel, les Orchidées épiphytes captent les moindres gouttes de pluie, d’humidité et d’hygrométrie de l’air humide ambiant (pas loin de 80% d’hygrométrie en milieu tropical) via leurs racines, l’écorce du tronc et l’arbre-hôte et via leurs feuilles. S’il est préférable de laisser sécher les écorces entre deux apports d’eau, pensez  à vaporiser les racines et les feuilles tous les jours. 

Pour les Orchidées terrestres qui bénéficient de l’eau de pluie mais aussi de l’hygrométrie ambiante, il s’agira de garder le terreau humide mais pas détrempé et de vaporiser le feuillage tous les jours.

La lumière

La lumière est un point crucial !

La lumière est un point crucial ! Mais il faut se rappeler que dans leurs conditions originelles de leur culture, certaines vivent accrochées aux branches d’un arbre et sont donc protégées par la canopée, et d’aucunes se développent aux pieds des arbres. En d’autre terme, ces orchidées reçoivent bien de la lumière du soleil des tropiques mais jamais de façon directe. En les plaçant en situation lumineuse mais sans soleil direct, par exemple, derrière le voilage de la baie vitrée, vos végétaux capteront suffisamment de lumière. La température ambiante de la pièce, la chaleur, doit se trouver entre 20 et 25°C.

La nourriture

Aucun être vivant et donc aucune plante sur terre ne peut vivre sans manger. Vos Orchidées n’échappent pas à la règle. Les ‘épiphytes’ vivent en symbiose avec les champignons se trouvant sur la plante-hôte et profitent du coup d’une nourriture directement assimilable. Les ‘terrestre’ puisent les nutriments du sol. Mais nos plantes élevées en pot loin de leurs tropiques n’ont pas la possibilité de puiser naturellement leur nourriture car souvent elle n’est pas ou plus disponible. Dans nos intérieurs, les plantes sont dépendantes du jardinier, il existe des nutriments spécifiquement titrés pour les Orchidées, ces plantes fleuries.

 

Le cycle de croissance des orchidées et la floraison

 

Les Orchidées sont des plantes vivaces qui restent en place plusieurs années et qui poussent en continu. Les hampes florales se forment généralement en automne ou au cours de l'hiver. La floraison s’étale sur plusieurs mois et peut même s'étendre tout au long de l'année surtout chez le Phalaenopsis. Lorsque la hampe florale est complément sèche, coupez-la à ras en bas de la tige.

Floraison des orchidées

Comme toutes les plantes d’intérieur, un rempotage est à envisager tous les 2 à 3 ans afin de faciliter le développement du végétal, le substrat doit être adapté.

Les plantes d’intérieur sont de plus en plus envisagées comme de la décoration… Et c’est le cas avec ces magnifiques végétaux à la floraison spectaculaire et généreuse !

En savoir plus sur comment faire refleurir vos orchidées.

 

 

 

Motte Roland

Par Roland Motte

Expert Jardinier-créateur Roland intervient dans les métiers du jardin depuis plus de 30 ans

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...