Créer son jardin

Mon jardin

Les différentes techniques de désherbage

Les techniques de désherbage

Avoir son espace extérieur de verdure, y a pas à dire, c’est vraiment trop bien. Par contre, quand il s’agit de désherber, là du coup, on la regarde avec un peu moins d’amour, cette herbe pourtant verte et naturelle !

 

Il faut bien l’avouer, les herbes folles ou indésirables ne sont pas du tout les bienvenues dans nos espaces qu’ils soient un peu, beaucoup ou cultivés à la folie. Une mauvaise herbe est en fait une plante non désirée, qui est là, au mauvais endroit et, du coup, qui nous agace.

Une mauvaise herbe est en fait une plante non désirée, qui est là, au mauvais endroit et, du coup, qui nous agace.

Par exemple, un rosier qui a poussé dans un but de foot, pourrait dans cette logique, devenir une mauvaise herbe… C’est pas faux, en tous cas, elle ne serait pas à sa place du point de vue de nombre de joueurs et de spectateurs. Eh bien, pour les herbes chez nous, dans notre lopin de terre, sur nos allées, dans nos bacs ou nos carrés potagers, c’est du pareil au même ! On considère qu’elles ne sont vraiment pas à leur place surtout qu’en plus, la plupart du temps, ce ne sont pas de belles plantes, pas comme on veut, ou qui n’ont pas grand intérêt !

Mais… est-ce vraiment des mauvaises herbes ? Par exemple, l’ortie… Cette herbe piquante à souhait est reconnue depuis longtemps comme une plante de santé et en cuisine, elle est excellente et agrémente bien des plats ! Alors, peut-être que la première façon d’envisager le désherbage… est de ne pas désherber, du moins, pas toutes les herbes folles et de les regarder de plus près avec un bon bouquin de ‘reconnaissance des végétaux’ !

les orties ... bonne ou mauvaise herbe ?

Sinon, il existe de nombreuses façons de désherber, à vous de choisir celle qui correspond le mieux !

 

Le désherbage manuel

Le sarcloir 

Cet outil à main composé d’un manche et d’une lame tranchante permet de couper les feuilles du végétal tout en laissant la racine en terre. Ce principe est de ‘balayer’ régulièrement l’espace donné avec l’outil et à force de couper les feuilles, qui sont les poumons des plantes, le végétal meurt.

Désherber avec une gouje 

La gouje est l’outil que l’on utilise pour sortir les asperges, on la nomme d’ailleurs souvent ‘jouge à asperge’. Il comporte un pommeau et une longue lame solide et affûtée. La technique consiste à aller chercher très loin les racines de la plante, on procède donc plante par plante.

Le tire-racine 

Avec ses deux lames, le tire-racine pénètre facilement dans le sol pour un arrachage sans effort et en étant debout. La technique consiste là aussi à aller chercher les racines de la plante, on procède aussi plante par plante.

 

Le désherbage mécanique

La tondeuse permet de réguler les mauvaises herbes. Par exemple, si vous voulez limiter votre parcelle d’orties, qui à force de prendre de la place pourrait tourner ‘mauvaises herbes’, il suffit de tondre régulièrement l’espace à regagner ! L’ortie est une plante qui a besoin de toute sa hauteur pour vivre, si elle est constamment couper à ras le sol, elle meurt !

le désherbage mécanique : la tondeuse à gazon

Le désherbage par recouvrement

Le paillage

Le paillage est un bon moyen de limiter la repousse des herbes indésirables. Pour vos massifs de plantes et d’arbustes, placez au préalable une bâche de paillage, elle laissera passer l’eau mais pas la lumière et sans lumière, point de vie possible. Après quoi, vous pouvez étaler votre paillage végétal ou minéral, au choix.

Le désherbage par recouvrement : la paillage

Les prairies fleuries

Elles sont aussi un moyen d’occuper l’espace ! Préférez semer des fleurs plutôt que de laisser les espaces aux herbes non désirées.

 

Le désherbage technique

Le désherbage thermique

Il s'effectue avec un appareil à flamme, un brûleur portatif. On chauffe les feuilles de la plante à l’aide du brûleur et les tissus du végétal éclatent, évidemment après ça, le végétal est beaucoup moins en forme ! Pour être efficace, ce désherbage doit être fait régulièrement.

Le désherbage à l’eau chaude ou vaporisation

Là, c’est l’eau chaude qui provoque l’éclatement des cellules des végétaux. Cette technique nécessite 3 à 4 passages par an.

 

Le désherbage avec les produits

  • Les désherbants nouvelles générations sont beaucoup plus proches des attentes du jardinier amateur, ils sont issus de matières actives naturelles.
  • Les désherbants traditionnels, qui peuvent être sélectifs et donc à utiliser en fonction de la plante à traiter (gazon, potagers…), ou capables d’éliminer tous les types de plantes. Dans tous les cas, pour toutes les utilisations, il convient de lire la notice d’emploi avant de s’en servir et n’hésitez pas à vous appuyer sur l’expertise du professionnel de votre point de vente habituel.

Une utilisation inadaptée peut entrainer la perte de vos végétaux cultivés.

 

Le désherbage, finalement c’est un geste plutôt technique, non ? En tous cas,  il est possible de le réaliser en toute synergie de votre philosophie de vie au jardin !

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...