La mycorhization quésaco ?

Du grec ‘myco’ qui veut dire ‘champignon’ et ‘rhiza’ qui signifie ‘racine’… Nous voilà parti sur la question de la symbiose qui existe entre les champignons et les racines des plantes, non ?

C’est quoi le principe de la mychorization ?

Les mycorhizes sont des organes mixtes formés par la juxtaposition de deux organismes : le végétal et les filaments mycéliens souterrains du champignon. Ces organes formés sont donc la symbiose entre le mycélium et le végétal, et se situent sur les racines de la plante.

Quel est leur rôle ?

Les mycorhizes permettent aux plantes de mieux absorber l'eau et les nutriments du sol. Du côté de la plante mycorhizée, avec un meilleur développement et une meilleure santé, va développer une résistance aux champignons pathogènes et à la sécheresse beaucoup plus facilement, et le système racinaire sera bien plus dense et plus costaud que les sujets en manque de mycorhization. Du côté du champignon, pour lui, les choses sont encore plus simples : il ne peut vivre que grâce aux sucres que l’arbre lui fournit. Association parfaite, gagnant-gagnant ? Ca y ressemble…

 

Pourquoi mycorhizer nos plantes ?

Dans la nature, les plantes sauvages portent spontanément des mycorhizes puisque les champignons sont présents naturellement dans le sol. Mais, dans nos sols perturbés ou appauvris, les mycorhizes font souvent défaut.

Du coup, il devient intéressant de mycorhizer les plantes des jardins de ville souvent installés sur des sols peu profonds ou parfois même sur des gravats, mais aussi dans les cultures en pot car les substrats utilisés sont souvent stérilisés et ne contiennent justement plus de champignons.

Comment mycorhiser une plante ?

L’opération se pratique une seule fois dans la vie de la plante, car une fois installée, la symbiose dure jusqu'à la mort du végétal ou la mort du champignon. Le moyen le plus simple est d’opérer à la plantation des arbres, arbustes, rosiers mais aussi des légumes en utilisant un  terreau mycorhizé. Vous pratiquez votre transplantation avec les mêmes gestes que d’habitude, seul le terreau change, il est enrichi en mycorhizes afin de stimuler le système racinaire. Si vous désirez apporter des mycorhizes à des plantes déjà en place, faites plusieurs trous dans le sol à l’aplomb des branches de la plante et versez du terreau mycorhizé.

Mais alors, on peut avoir des Truffes ?

Truffe

Pour cela, il faut installer des plantes mycorhizées comme du chêne vert ou du noisetier mycorhizé avec le champignon désiré : Tuber Melanosporum, la Truffe noire… Mais la sélection se fait en amont !

 

Motte Roland

Par Roland Motte

Expert Jardinier-créateur Roland intervient dans les métiers du jardin depuis plus de 30 ans

Les commentaires

  1. Monique Tomasjewski

    les cendres de bois ne sont pas du tout un inconvénient, au contraire ! Je les mets dans mon jardin, rien de tel, pour faire une belle terre "noire" et chasser les nuisibles vivant dans le sol !! idem quelques petits résidus de morceaux de charbon de bois, empêchent la moisissure dans les pots de fleurs !