Cuisiner veggie : les fleurs et plantes comestibles

Ces mauvaises herbes bonnes à manger

Aïe ! Les orties, ça pique, et ça brûle ! C'est à peine si on les apprécie pour préparer le purin , ce soin miracle du jardin. Ces "mauvaises herbes" sont pourtant délicieuses, en particulier dans une quiche ou dans une omelette. Dans la catégorie des mauvaises herbes qui se mangent, le pissenlit – à cuisiner en salade – est plus connu. Les végans l'apprécieront aussi pour sa fleur, qui permet de préparer un miel remplaçant le miel classique, d'origine animale. Le chardon, très répandu au printemps, ne se mange pas. En revanche, vous pouvez en faire une infusion. Après avoir filtré l’eau, utilisez-la pour la cuisson du riz : cela donnera une saveur particulière à votre préparation. La bardane est fréquemment utilisée en infusion. Les feuilles et les jeunes pousses peuvent aussi se manger en salades.

Ces jolies fleurs qui cachent bien leur jeu

Dans le langage des fleurs, la pâquerette parle d'amour. Et ça tombe bien : cette fleur est à croquer ! Si cette petite fleur donne un air pimpant à vos salades, ce sont surtout ses feuilles qui sont délicieuses. Plus piquante, la capucine relève vos préparations d'une saveur poivrée. La capucine est sans doute la vedette dans les assiettes : de la salade au dessert en passant par le plat principal, elle illumine toutes les recettes.

Les fleurs de soucis sont souvent utilisées en décoration. Elles sont aussi parfaites pour parfumer l'huile ou le vinaigre. On les utilise également comme colorant naturel, pour donner bonne mine au riz. Les pétales du bégonia, doux et légèrement croquants, se marient aussi bien avec un taboulé qu'avec une salade de fruits.

Ces plantes aromatiques aux talents cachés

Tout le monde n'apprécie pas le goût prononcé du basilic ou du thym. Pour donner un petit air estival à vos préparations sans en faire trop, oubliez les feuilles, et utilisez plutôt les fleurs. Veillez à les ajouter au dernier moment : cela préservera leur saveur délicate. Si votre ciboulette arrive en période de floraison, sachez que sa fleur peut remplacer avantageusement l'ail et l'oignon pour varier les plaisirs et relever vos préparations.

Bon à savoir

Il est recommandé de cultiver vous-même les fleurs et les herbes que vous consommez : c'est la garantie que vous ne courez aucun risque. Les fleurs que vous achetez sont en effet traitées : pesticides et produits chimiques sont nocifs ! Prudence, aussi, avec les récoltes intempestives le long des bordures de routes : le gaz d'échappement est tout aussi nocif. Enfin, n'hésitez pas à prendre conseil auprès d'un professionnel avant de consommer une fleur ou une herbe que vous avez trouvée. L'ail des ours est par exemple un délicieux condiment : il est malheureusement facile à confondre avec le muguet sauvage, qui est très toxique !

Lefebvre Emilie

Par Emilie Lefebvre

Passionnée de Jardinage depuis sa plus tendre enfance, toujours à l'affût des bons plans et des nouvelles tendances !