Fondamentaux

Concevoir un plan

Préparez votre projet

Concevoir un plan

Souvent conçue par un paysagiste, la réalisation d’un plan de jardin ne doit pourtant pas vous effrayer. C’est l’occasion de mieux faire connaissance avec votre propriété et de l’appréhender dans sa globalité, ce qui est rarement possible sur le terrain. Lancez-vous, et vous constaterez que ce n’est pas si compliqué ! Voici mes quelques conseils pour bien commencer.

Tout d’abord, ne pas se tromper d’échelle

Je parle ici, bien évidemment, de l’échelle de mesure ! Pour dessiner votre (futur) jardin sur papier, c’est très simple : prenez tout d’abord les cotes de votre jardin en mètres (longueur/largeur), puis reportez ses cotes au 1/100, c’est à dire : 1 m = 1 cm ! Facile. Moi qui ne suis pas très doué en mathématiques cela m’évite de me tromper. Pour plus de facilité, prenez du papier millimétré.

Esquissez sans trop charger

Concevoir un plan

Nous ne possédons pas tous des grands jardins (la superficie moyenne en France est de 650 m2 ce qui est déjà une belle surface), aussi lorsque vous imaginez votre jardin pensez aux plantes telles qu’elles seront une fois adultes. Vous avez l’idée folle mais sympathique de faire pousser un cèdre, sachez que son diamètre une fois adulte (branches et feuillage) représentera 10 m de diamètre (soit un joli rond de 10 cm sur votre plan). Mais commençons par le commencement.

Dessinez les grandes masses de votre jardin :

  • Les voies de circulation (chemins, allées) en vous rappelant qu’il faut 3 m de large pour le passage d’une voiture, 1,5 m pour le passage d’un véhicule type motoculteur et enfin 80 cm pour une circulation piétonne.
  • Si la longueur de votre jardin n’excède pas 10 m évitez le chemin en « S » qui paraîtra incongru (car visuellement très ramassé sur une si courte distance).
  • Si le S vous plaît, il faudra posséder au moins une profondeur de 30 m pour que ce tracé soit agréable à votre œil et à celui de vos hôtes.
  • Les aires de « séjours »
  • Les constructions éventuelles (murets, bassins etc…)
  • Les bosquets de fleurs et buissons
  • Le mot d’ordre pour que cela soit réussi est de ne pas surcharger votre jardin.

Pensez à l’arrosage et à l’éclairage :

Peut-être avez-vous l’intention d’éclairer votre jardin la nuit venue ou bien de l’arroser par un système automatique via des canalisations enterrées, pensez-y avant de planter quoi que ce soit pour ne pas défigurer votre jardin. Pour l’arrosage des systèmes de canalisations/tuyaux goutte à goutte existent. Ils permettent un arrosage économique et régulier qui évite le ravinement de l’eau et le dessèchement prématuré de vos plantes.

Votre maison est le point de départ de votre jardin

le jardin s’articulera autour et la mettra en valeur. Plus la superficie est réduite et plus le tracé doit être simple avec des lignes géométriques droites qui offrent l’avantage de générer une perspective en trompe l’œil agrandissant visuellement l’espace. Une dernière astuce : si vous devez tracer une ligne droite dans un jardin petit ou tout en long, décalez cette ligne afin de séparer visuellement votre terrain en deux zones de superficies différentes, cela n’en sera que plus harmonieux.

Dessinez en tout simplicité votre futur jardin grâce à notre plan imprimable téléchargeable ici