Symptômes

Nos solutions

Mouche des terreaux ou sciaridae

On observe souvent autour des plantes d’intérieur ou dans les serres de petites mouches noires très agitées que l’on appelle « mouches des terreaux ».

 

Les substrats à forte teneur en masse organique, en humidité et en chaleur favorisent l’invasion des mouches des terreaux.

On recense près de 1500 variétés de mouches des terreaux (sciaridae) dans le monde, dont environ 200 proviennent d’Europe centrale. 

 

Caractéristiques

Les mouches des terreaux mesurent entre 3 et 5 mm et sont de couleur noire. On les confond souvent avec les drosophiles, qui sont principalement attirées par les fruits, leur jus et d’autres aliments, tandis que les mouches des terreaux se trouvent généralement à proximité des plantes. Elles pondent leurs œufs de préférence dans des substrats humides riches en humus ou encore dans le compost frais. 

Les larves qui en éclosent mesurent environ 2 mm de longueur, avec un corps transparent à blanchâtre et une capsule céphalique noire. Elles laissent derrière elles des résidus d’excréments qui forment des reflets argentés sur le terreau.

 

Nuisances

larve mouche des terreauxÀ l’âge adulte, les mouches ne font aucun dégât et sont uniquement considérées comme désagréables. Les larves en revanche mangent les germes, les racines fines et les parties souterraines des racines. Par conséquent, une plante très infestée présente des flétrissures et plus tard des signes de nécrose car elle manque d’eau et de substances nutritives. Par ailleurs, des parasites nuisibles comme des champignons, des bactéries ou des virus peuvent s’introduire au niveau des zones attaquées. 

Dans la nature, les larves se nourrissent principalement de substances organiques mortes dans le sol. Mais sur les plantes en pot de même que dans les serres, les larves de mouches des terreaux peuvent causer de graves dommages.

 

Développement

Un climat humide et chaud favorise le développement des mouches des terreaux. Les insectes adultes ne vivent que quelques jours. Pendant cette période, la femelle peut pondre jusqu’à 200 œufs. Dans des conditions propices, l’évolution de l’état d'œuf à celui de larve ne dure que trois semaines. Les plantes peuvent ainsi subir des invasions massives. 

 

Mesures à prendre

Prévention :

piège englué mouche des terreauxComme les larves qui vivent dans le substrat causent des dommages, les attaques ne sont souvent identifiées que tardivement. Il est donc très important de prendre des mesures préventives :

  • Privilégiez une culture la plus sèche possible (arrosez en faible quantité et laissez sécher la motte après l’arrosage).
  • En arrosant par la coupelle du pot et en recouvrant la terre (par ex. avec du gravier décoratif, des billes d’hydrogel ou du sable), vous empêchez la surface du substrat d’être humide, ce qui permet de lutter contre la ponte d'œufs.
  • Contrôlez régulièrement la plante.

 

En cas d’invasion :

  • Vous pouvez capturer les mouches des terreaux adultes près des plantes d’intérieur à l’aide des Pièges Jaunes Englués Naturen. Pour les petites serres et les jardins d’hiver, ces pièges sont particulièrement recommandés. La couleur jaune des pièges à planter et des panneaux attire les mouches des terreaux, qui restent collées sur le piège.