Chlorose, bouturage et divers

La chlorose est l’une des grandes craintes des jardiniers pour leurs cultures, que celles-ci se trouvent en pleine terre ou en pots d’intérieur. Ce phénomène désastreux, qui a pour effet visuel une décoloration des feuilles pouvant aller jusqu’au jaunissement, voire au blanc pâle, est causé par un manque de chlorophylle qui empêche ainsi une action normale de la photosynthèse. À la source du problème, une carence en fer ou en oligo-éléments qui peut être due à un sol de piètre qualité ou à une attaque de parasites. Particulièrement ravageuse sur les cultures légumières et les massifs à fleurs, la chlorose doit être stoppée grâce à un produit anti-chlorose (parfois appelé reverdissant), qui peut être administré de mars à novembre. Et lorsque vous aurez réglé ce problème, pourquoi ne pas vous lancer dans le bouturage et ainsi orner davantage votre jardin ? Cette méthode ancestrale, qui permet de faire naître de nouveaux végétaux à partir d’éléments de vos plantes actuelles, a parfois besoin de l’aide d’hormones, notamment pour les espèces à bois dur (houx, camélia, aubépine…).