La Pause Jardin TV

Mon jardin

Semer les prairies fleuries

On en a tous rêvé parce qu’on a tous ce souvenir … Mais oui, rappelez-vous, cheveux au vent, vous courriez dans les champs de fleurs, à perte de vue des fleurs partout, et le retour à la maison … des bouquets plein les bras. Souvenirs, souvenirs !

Les prairies fleuries de la gamme Floratherapy

Bon, là, il est temps de reprendre le cours du rêve mais cette fois dans la réalité … Les prairies fleuries de la gamme Florathérapy vont vous y aider parce qu’elles sont belles, florifères et en plus intelligentes.

Le pitch : le jardinier d’aujourd’hui est un jardinier certes fainéant, mais responsable. Soucieux de développer la biodiversité et de préserver l’équilibre de son petit lopin de terre, il n’en est pas moins partant pour ne rien faire.

Les solutions

Prairies fleuries

Heureusement des solutions de prairies fleuries sont possibles afin de passer toute la belle saison à ne rien faire …

Vous voulez limiter les pucerons de vos rosiers ? Préférez le mélange de fleurs composé de 25 espèces florales spécialement sélectionnées pour attirer les coccinelles, les syrphes ou les chrysopes, tous ces insectes qui mangeront allégrement les pucerons.

Comment faciliter la pollinisation de vos fruits et de vos légumes ? Invitez les papillons et les insectes pollinisateurs à venir faire un tour du côté de vos potagers. Grâce au mélange de graines composé de 24 espèces florales spécialement sélectionnées pour attirer les papillons, les abeilles et les bourdons.

Des fleurs au pied des arbres pour limiter les mauvaises herbes ? Semez le mélange de 21 espèces florales qui occuperont le sol aux pieds des arbres, dans les talus, le long des haies… et autres espaces difficilement accessibles, ceux où vous détestez aller désherber.

Chaque année, les insectes ravageurs et les chenilles se développent en nombre et causent des dégâts importants ? Invitez les oiseaux à venir dans votre jardin en leur proposant une belle prairie composée de 17 espèces florales spécialement sélectionnées afin de fournir aux mésanges, chardonnerets et autres moineaux, une partie de la nourriture dont il raffole.

Comment semer les prairies fleuries

Pour bien semer vos prairies, il faut que le sol soit meuble, que vous ayez retiré les cailloux, les herbes indésirables et les grosses racines. Semez à la volée, passez le rouleau, laissez faire les pluies et si l’eau vient à manquer, là seulement arrosez.

Puis après, profitez ! Guettez depuis la chaise longue, si les oiseaux jouent bien leur rôle, si les abeilles pollinisent à souhait, si les coccinelles se goinfrent de pucerons et si les mauvaises herbes sous les arbres se tiennent à carreau.

Et là, seulement là, vous serez un super jardinier !

Produits associés

Toutes les vidéos

Les plantes vertes et fleuries décorent nos intérieurs avec beaucoup de panache, elles sont souvent de véritables sources de bien-être et de fierté. Mais dès qu’elles montrent des signes de fatigue ou jaunissent, aïe, aïe, aïe… C’est un vent de panique qui souffle sur la maisonnée.

Dans la vie, il y a des cactus… Et même un certain nombre, parce que la famille compte plus de 2000 espèces différentes ! Alors rassurez-vous, y’en aura pour tous les goûts.

En petit nom d’oiseau « courge » n’est pas forcément un qualificatif très apprécié ! Par contre, au jardin, la famille des cucurbitacées fait souvent l’unanimité : on adore.

Pourquoi faut-il tailler les fruitiers ? A la fin, on se le demande car il faut bien l’avouer, la taille, c’est toujours complexe et on a une peur bleue de tout faire de travers ! Mais par contre, quel bonheur d’avoir ses propres fruits, d’aller à la maraude même dans son propre verger.

Le Ficus est un arbre tropical originaire d’Asie, qui, lorsqu’il est cultivé dans ses conditions, peut atteindre 30m de haut. En latin « Ficus » veut dire « Figuier », le plus plébiscité est le Ficus ‘benjamina’ qu’on appelle aussi « Figuier pleureur », mais ne cherchez pas les figues. Sous notre climat continental, ce végétal est cultivé en plante verte d’intérieur.

Au siècle dernier, le potager était vivrier et devait être assez grand pour nourrir toute la famille. Et les longueurs des rangs de pommes de terre, les lignes de poireaux, haricots, carottes… Parfois, le jardin était quasi un champ ! Aujourd’hui, après un petit passage à vide, le potager fait son grand retour mais au carré… dans des bacs.