La Pause Jardin TV

Mon jardin

La récolte au potager

La récolte, c'est le meilleur moment au potager. Presque un an de travail pour arriver au résultat et savourer les légumes et les fruits du jardin … Quel bonheur !

La récolte, ça s’organise !

Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il faut être organisé. Et oui, la récolte, ca se mérite et ca se prépare.

Tient, au hasard, prenez les fruits, les fraises, les framboises, les cassis les caseilles … Il en reste encore un peu sur les arbres au mois d'août.

Et bien là, il faut prévoir du temps, le temps de la récolte, il faut prévoir des vérines vides, du sucre, une bassine en cuivre... Et il faut un goûteur, mais ca, en général, ca se trouve assez facilement.

Le potager est à l'apogée de sa production

 

 

Pendant le mois d'août, le potager est à l'apogée de sa production, il faut donc prévoir à récolter, mais aussi à assurer l'avenir en semant à nouveau des salades, des radis et même des épinards dans les lieux laissés vides par les précédentes récoltes. Avec une bonne organisation, vous pourrez ainsi prolonger le plaisir et consommer des salades ou des radis jusqu'à l'automne.

 

Pour les épinards, ils peuvent aussi être consommés jeunes puisque les feuilles à peine sorties de terre sont excellentes en salade.

 

Les aromatiques se récolte après la rosée du matin et avant que le soleil ne soit trop haut, et toujours par beau temps. Ensuite pour la conservation, c'est affaire de goût, congelé ou séché, that is the question !

 

Dans la famille aromatique, le choix est vaste, entre les différentes variétés de menthe, le thym, le romarin, la marjolaine ou l'origan, la sauge … Le grenier devra être grand pour accueillir tous les bouquets. Récoltez au fur et à mesure de vos besoins. Mais en août pour la plus part des variétés, une taille sévère, en laissant simplement 15 centimètres de haut sur la plante, vous permettra de faire de jolis bouquets.

 

Les herbes, c’est parfait, mais il reste encore les courgettes qui produisent sans cesse. Ne les laissez pas trop pousser afin de relancer la production d'un nouveau fruit … Et ainsi de suite !

 

Et les pomme de terre ! He oui, si la culture n'a pas été ralentie par les doryphores ou le mildiou, la production est pratiquement prête. Il faut environ 4 mois entre la mise en terre des tubercules dans le potager et la récoltes.

 

Pour les pommes de terre, comme pour les oignons, laissez sécher la récolte 2 à 3 jours sur le sol avant de ramasser votre production. Il faut bien sûr viser pendant les belles périodes.

 

Et lorsque tous ces fruits et légumes sont à l'abri, prêts à être consommés, il faudra semer le jardin aux emplacements laissés libres. Quelques engrais feront l’affaire. L’été n’est pas encore terminé, le jardin on plus … Tant mieux !

Produits associés

Toutes les vidéos

Les plantes vertes et fleuries décorent nos intérieurs avec beaucoup de panache, elles sont souvent de véritables sources de bien-être et de fierté. Mais dès qu’elles montrent des signes de fatigue ou jaunissent, aïe, aïe, aïe… C’est un vent de panique qui souffle sur la maisonnée.

Dans la vie, il y a des cactus… Et même un certain nombre, parce que la famille compte plus de 2000 espèces différentes ! Alors rassurez-vous, y’en aura pour tous les goûts.

En petit nom d’oiseau « courge » n’est pas forcément un qualificatif très apprécié ! Par contre, au jardin, la famille des cucurbitacées fait souvent l’unanimité : on adore.

Pourquoi faut-il tailler les fruitiers ? A la fin, on se le demande car il faut bien l’avouer, la taille, c’est toujours complexe et on a une peur bleue de tout faire de travers ! Mais par contre, quel bonheur d’avoir ses propres fruits, d’aller à la maraude même dans son propre verger.

Le Ficus est un arbre tropical originaire d’Asie, qui, lorsqu’il est cultivé dans ses conditions, peut atteindre 30m de haut. En latin « Ficus » veut dire « Figuier », le plus plébiscité est le Ficus ‘benjamina’ qu’on appelle aussi « Figuier pleureur », mais ne cherchez pas les figues. Sous notre climat continental, ce végétal est cultivé en plante verte d’intérieur.

Au siècle dernier, le potager était vivrier et devait être assez grand pour nourrir toute la famille. Et les longueurs des rangs de pommes de terre, les lignes de poireaux, haricots, carottes… Parfois, le jardin était quasi un champ ! Aujourd’hui, après un petit passage à vide, le potager fait son grand retour mais au carré… dans des bacs.