La Pause Jardin TV

Mon jardin

Le paillage

Le paillage est de plus en plus présent a jardin, comme s’il s’agissait d’une véritable nouveauté ! Pourtant, le paillage existe depuis des siècles ! Retour sur une technique moderne des plus anciennes !

Qu’est-ce que le paillage ?

Le paillage 1

Le paillage est une technique simple qui permet de couvrir la terre afin qu’elle ne soit pas envahie par les herbes de toutes sortes, herbes qui pourraient bien vite devenir indésirables pour les cultures en place. Un arbuste, une plante, un plat de légume souffrent de la concurrence des herbes qui poussent à leurs cotés, les racines de ces plantes voisines viennent pomper l’eau et la nourriture, et la croissance est beaucoup moins évidente.

Le paillage est une couverture végétale ou minérale posée sur le sol autour des plantations. Outre son coté décoratif non négligeable, il permet de garnir le sol plutôt que de laisser la terre nue.

Les avantages du paillage

Le paillage 2

Il a de nombreux avantages, d’abord de limiter la pousse des mauvaises herbes. Le sol étant couvert, la lumière ne parvient pratiquement pas au sol et les graines ne peuvent presque plus se développer.

Ensuite, le paillage permet de limiter l’évaporation de l’eau et garder ainsi l’humidité de la terre pour le plus grand bonheur des plantes en place. Autre avantage, il ralenti considérablement le tassement du sol par le piétinement et le battement de la pluie.

Enfin, pour le paillage végétal en contact direct avec le sol, il peut se composter progressivement et apporter de la nourriture à la terre. Pour résumer, le paillage limite l’arrosage, garde le sol propre, décor les massifs, nourrit le sol et protège les végétaux en place.

Les differents types de paillage

Il existe différents types de paillage comme les paillis pour potager : paillette de chanvre, paillette de lin, mulch de cacao … Les paillages pour les massifs d’arbustes comme l’écorce de pin, le mulch de coco … Les paillages minéraux comme la pouzzolane … Il y en a pour tous les goûts et pour tous les jardiniers.

La technique est assez simple, couvrir le sol avec au moins 7 à 10 centimètres de matière, et chaque année, ajouter si besoin une nouvelle couche sur l’ancien. Rien de plus simple, mais d’une efficacité redoutable !

Vous pouvez vous aussi utiliser du paillage naturel avec les tontes de votre gazon par exemple à installer au pied des arbres. La tonte permettra de limiter l’herbe au pied de la plante et vous ne serez pas obligé de jouer de la débroussailleuse avec le risque d’abimer les écorces et blesser la plante.

Dans les années à venir, les paillages vont encore se développer, il font maintenant partie intégrante du jardin, à vous d’en user et d’en abuser !

Produits associés

Toutes les vidéos

Les plantes vertes et fleuries décorent nos intérieurs avec beaucoup de panache, elles sont souvent de véritables sources de bien-être et de fierté. Mais dès qu’elles montrent des signes de fatigue ou jaunissent, aïe, aïe, aïe… C’est un vent de panique qui souffle sur la maisonnée.

Dans la vie, il y a des cactus… Et même un certain nombre, parce que la famille compte plus de 2000 espèces différentes ! Alors rassurez-vous, y’en aura pour tous les goûts.

En petit nom d’oiseau « courge » n’est pas forcément un qualificatif très apprécié ! Par contre, au jardin, la famille des cucurbitacées fait souvent l’unanimité : on adore.

Pourquoi faut-il tailler les fruitiers ? A la fin, on se le demande car il faut bien l’avouer, la taille, c’est toujours complexe et on a une peur bleue de tout faire de travers ! Mais par contre, quel bonheur d’avoir ses propres fruits, d’aller à la maraude même dans son propre verger.

Le Ficus est un arbre tropical originaire d’Asie, qui, lorsqu’il est cultivé dans ses conditions, peut atteindre 30m de haut. En latin « Ficus » veut dire « Figuier », le plus plébiscité est le Ficus ‘benjamina’ qu’on appelle aussi « Figuier pleureur », mais ne cherchez pas les figues. Sous notre climat continental, ce végétal est cultivé en plante verte d’intérieur.

Au siècle dernier, le potager était vivrier et devait être assez grand pour nourrir toute la famille. Et les longueurs des rangs de pommes de terre, les lignes de poireaux, haricots, carottes… Parfois, le jardin était quasi un champ ! Aujourd’hui, après un petit passage à vide, le potager fait son grand retour mais au carré… dans des bacs.