La Pause Jardin TV

Mon jardin

L'entretien et les soins des rosiers

On ne s’en lasse pas... Des rosiers, même pendant les vacances ! Et au jardin, les rosiers méritent toute notre attention pour les garder aussi beaux et aussi séduisants pendant la durée de l’été …

Protéger vos rosiers des attaques !

Rosiers 4

Eh ben oui, ces petites choses, il faut en prendre soin et veiller à leur entretien.

Et la première action à faire, c’est déjà de bien les observer pour prévenir des attaques de petites chenilles ou de pucerons. Ces parasites ne partent pas dans le midi et ils se feront une joie de s’attaquer aux jeunes feuilles de rosiers. Pour les colonies de pucerons, les noirs ou les verts, il existe plusieurs façons d’en venir à bout. S’ils ne sont pas nombreux, vous pouvez les retirer à la main, simplement entre deux doigts, c’est assez facile et c’est sans danger, à condition de ne pas se piquer ! Si la colonie est plus nombreuse, utilisez un insecticide Naturen à base d’huile de colza et en respectant, bien-sûr, les dosages et les indications portés sur l’emballage.

Entretenez vos rosiers au quotidien

En période de chaleur, si vous avez des rosiers en pot, l’arrosage est primordial, plutôt le soir pour limiter la quantité d’eau. L’eau apportée en fin de journée restera plus longtemps dans le pot et votre arrosage sera plus efficace. Le paillage de la surface du pied, en pot ou en pleine terre, est aussi un bon moyen pour limiter l’utilisation de l’eau.

Les rosiers sont considérés comme des plantes gourmandes et la fertilisation n’est pas un luxe. L’apport d’engrais rosier relance la floraison et favorise le démarrage de nouvelles feuilles, c’est indispensable pour un rosier dont le feuillage a pu souffrir des attaques de parasites ou de maladies.

Coupez les gourmands

Rosiers 3

L’été, c’est aussi la saison où tout pousse, y compris les gourmands. Les gourmands sont ces très grandes tiges vertes qui dépassent les autres branches. Ces ‘gourmands’ sont issus de la base de la plante et partent du porte greffe. Il faut les couper systématiquement. En les laissant en place vous pourriez affaiblir votre variété de rosier et même la voir disparaitre.

Et pour plus d’esthétisme et de floraison, n’oubliez pas de couper systématiquement les fleurs fanées. On coupe la tige de la fleur fanée juste à l’aisselle d’une feuille, c’est de là que démarre un nouveau bourgeon qui donnera une nouvelle fleur.

Finalement, l’entretien d’un rosier, ce n’est pas si compliqué mais c’est un travail régulier, même en été !

Produits associés

Toutes les vidéos

Les plantes vertes et fleuries décorent nos intérieurs avec beaucoup de panache, elles sont souvent de véritables sources de bien-être et de fierté. Mais dès qu’elles montrent des signes de fatigue ou jaunissent, aïe, aïe, aïe… C’est un vent de panique qui souffle sur la maisonnée.

Dans la vie, il y a des cactus… Et même un certain nombre, parce que la famille compte plus de 2000 espèces différentes ! Alors rassurez-vous, y’en aura pour tous les goûts.

En petit nom d’oiseau « courge » n’est pas forcément un qualificatif très apprécié ! Par contre, au jardin, la famille des cucurbitacées fait souvent l’unanimité : on adore.

Pourquoi faut-il tailler les fruitiers ? A la fin, on se le demande car il faut bien l’avouer, la taille, c’est toujours complexe et on a une peur bleue de tout faire de travers ! Mais par contre, quel bonheur d’avoir ses propres fruits, d’aller à la maraude même dans son propre verger.

Le Ficus est un arbre tropical originaire d’Asie, qui, lorsqu’il est cultivé dans ses conditions, peut atteindre 30m de haut. En latin « Ficus » veut dire « Figuier », le plus plébiscité est le Ficus ‘benjamina’ qu’on appelle aussi « Figuier pleureur », mais ne cherchez pas les figues. Sous notre climat continental, ce végétal est cultivé en plante verte d’intérieur.

Au siècle dernier, le potager était vivrier et devait être assez grand pour nourrir toute la famille. Et les longueurs des rangs de pommes de terre, les lignes de poireaux, haricots, carottes… Parfois, le jardin était quasi un champ ! Aujourd’hui, après un petit passage à vide, le potager fait son grand retour mais au carré… dans des bacs.