La Pause Jardin TV

Mon jardin

Jardiner sous la pluie

Vous l’avez sans doute remarqué, le printemps n’est pas à la hauteur de nos espérances … Normalement, un printemps, c’est le soleil qui brille, ce sont les terrasses des cafés qui se remplissent, ce sont les petites fleurs qui poussent et les barbecues qui frétillent … Cette année, rien de tout cela !

Pluie, printemps et petites averses …

Pluie

La pluie et le froid nous ont accompagné pour donner un air terne à nos vies et à nos jardins. Le seul point positif, pour les arbres et les arbustes, c’est qu’ils ont développé des pousses conséquentes, tant mieux. L’affluence de l’eau permet à beaucoup de plantes de se développer plus qu’à l’accoutumée … Mais à part ca, côté fleurs, côté légumes, côté massifs, c’est la cata !

Adaptez votre jardin au mauvais temps

Quelques précautions sont à prendre en particulier pour vos cultures en pot. Lors des rempotages, pensez à vérifier que le trou d’évacuation de l’eau dans le fond du contenant est bien percé. Certains pots sont vendus avec des orifices pré-percés, il faut donc "ouvrir" ce trou afin qu’il soit efficace. Placez une bonne couche de billes d’argile dans le fond du pot pour améliorer le drainage et installez un feutre de jardin entre le terreau et les billes pour limiter la l’écoulement du terreau. Sur les terrasses, retirez les soucoupes sous les pots et surélevez-les pour faciliter encore l’évacuation de l’eau en excès.

 

Au jardin ou au potager, surveillez les plantes et le feuillage qui pourra subir les attaques de champignons microscopiques. Ces maladies cryptogamiques se développent plus facilement avec l’humidité ambiante. Lorsque les feuilles présentent quelques taches, vous pouvez les retirer dans un premier temps et appliquer un fongicide si la situation se dégrade.

 

Lingot

Soyez attentif aux hostas, aux oeillets d’Inde, aux salades, aux choux … Un point commun entre toutes ces plantes, elles sont les préférées des limaces, qui adorent la pluie, elles vont donc s’empresser de visiter votre jardin. A vous d’agir pour protéger les cultures …

 

Malgré toutes ces précautions, certaines plantes auront les pires difficultés à fleurir puisque le soleil est indispensable pour la floraison. Par ailleurs et en fonction des sols, le jardin sera plus ou moins beau. Un terrain sableux est idéal en pareille situation puisqu’il permet une meilleure évacuation de l’eau en excès.

 

Ce ne sera pas le cas des sols lourds et argileux ou les petites plantes de nos massifs devront être remplacées. Dommage !

 

Au moins du côté du barbecue ou de la plancha, les solutions sont nombreuses aujourd’hui pour faire la cuisine en intérieur et profiter quand même des bons petits plats de l’été malgré la pluie.

 

Lire nos astuces pour faire un barbecue inratable.

 

Gardez le moral, le soleil reviendra bien … Un jour ! Et ça devient urgent !

Toutes les vidéos

Les plantes vertes et fleuries décorent nos intérieurs avec beaucoup de panache, elles sont souvent de véritables sources de bien-être et de fierté. Mais dès qu’elles montrent des signes de fatigue ou jaunissent, aïe, aïe, aïe… C’est un vent de panique qui souffle sur la maisonnée.

Dans la vie, il y a des cactus… Et même un certain nombre, parce que la famille compte plus de 2000 espèces différentes ! Alors rassurez-vous, y’en aura pour tous les goûts.

En petit nom d’oiseau « courge » n’est pas forcément un qualificatif très apprécié ! Par contre, au jardin, la famille des cucurbitacées fait souvent l’unanimité : on adore.

Pourquoi faut-il tailler les fruitiers ? A la fin, on se le demande car il faut bien l’avouer, la taille, c’est toujours complexe et on a une peur bleue de tout faire de travers ! Mais par contre, quel bonheur d’avoir ses propres fruits, d’aller à la maraude même dans son propre verger.

Le Ficus est un arbre tropical originaire d’Asie, qui, lorsqu’il est cultivé dans ses conditions, peut atteindre 30m de haut. En latin « Ficus » veut dire « Figuier », le plus plébiscité est le Ficus ‘benjamina’ qu’on appelle aussi « Figuier pleureur », mais ne cherchez pas les figues. Sous notre climat continental, ce végétal est cultivé en plante verte d’intérieur.

Au siècle dernier, le potager était vivrier et devait être assez grand pour nourrir toute la famille. Et les longueurs des rangs de pommes de terre, les lignes de poireaux, haricots, carottes… Parfois, le jardin était quasi un champ ! Aujourd’hui, après un petit passage à vide, le potager fait son grand retour mais au carré… dans des bacs.