Inspirations LaPauseJardin

Inspirations

Jardin naturel

Jardin naturel

L’intégration dans notre quotidien des notions de protection de la nature, de respect de l’environnement et de développement durable, a conduit au développement de la philosophie « éco-responsable » symbolisée par la tendance croissante du jardin naturel. En un mot, « la Terre est un jardin, l’homme est son jardinier ».

Paradoxal ?

Le terme « jardin » tel qu’il est défini dans le dictionnaire est : « un espace généralement clos où l’on cultive des végétaux utiles ou d’agrément ». Construire des limites autour de son terrain, c’est souvent chercher à se protéger de la nature sauvage et d’un environnement perçu comme hostile… Alors comment imaginer un jardin « naturel » ?

Évolution

Jardin naturel

Jusqu’à récemment, le jardin était très éloigné de la nature. Il correspondait à un espace créé de toutes pièces, où l’homme exprimait sa personnalité et y extériorisait ses fantaisies. Mais depuis la fin du XXe siècle, le « jardin naturel » connaît un essor réel. Conscient de la fragilité du vivant, ce jardin que l’on peut aussi qualifier de « sauvage », fait pénétrer la nature dans notre quotidien. Il entre en osmose avec elle au lieu de la combattre pour lui imposer notre loi.

Écologie du jardin

Jardin naturel

Le jardin naturel (ou jardin d'agrément) constitue un exemple positif d’écologie appliquée, la science qui étudie les impacts de l’action humaine sur les milieux naturels. Dans sa conception, ce jardin limite la dégradation du sol, réduit la pollution, et protège les équilibres du vivant. Le jardinier y développe des pratiques aussi respectueuses que possible de l’environnement, afin de transformer son jardin en écosystème viable et d’une grande longévité.

Jardin et biodiversité

Jardin naturel

Accueillant de nombreuses espèces et variétés de plantes, un jardin contribue bien évidemment à la biodiversité. Mais le jardin naturel remplit aussi le rôle de sanctuaire, en participant à la conservation de certains végétaux menacés dans leur écosystème.

Pour vous inspirer et créer votre propre jardin naturel, voici quelques grands principes à avoir en tête :

  • Les haies libres en mélange jouent un rôle capital en tant que lieu d’hébergement et de reproduction de la faune sauvage.
  • Privilégiez des espèces bien adaptées au sol et au climat de l’endroit, plutôt que des végétaux introduits de biotopes différents et forcément plus fragiles.

Laissez-vous émerveiller !

  • Utilisez des plantes à la croissance modérée, qui s’intègrent sans dommage à l’écosystème et privilégiez les espèces mellifères, c’est-à-dire très attractives pour les insectes butineurs grâce à leur pollen abondant : Aconit, ajonc, amandier, amélanchier, barbe bleue (Caryopteris), ancolie, arbousier, bourrache, brunelle, bruyère, buglosse (Anchusa), campanule, centaurée, chèvrefeuille, consoude, coronille, cornouiller, digitale, épine-vinette (Berberis), framboisier, germandrée (Teucrium), hysope, mauve, nielle (Agrostemma), origan, parrotia, pervenche, pied d’alouette, pulmonaire, saule marsault pleureur (Salix caprea ‘Kilmarnock’), sarriette, scabieuse, thym, etc.
  • Regardez la nature vivre et changer sous vos yeux : les feuillages qui évoluent au fil des saisons, les parfums et les couleurs des fleurs qui attirent les pollinisateurs, les baies qui nourrissent les oiseaux, les buissons et les plantes herbacées qui servent d’abri aux nids et aux pontes, et le bassin qui attire de nombreux « passagers clandestins ». Laissez-vous émerveiller !
pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...