Plus de biodiversité

Mon jardin

Le terrarium

Le terrarium

Aujourd’hui, je vous propose de vous propulser là où la main de l’homme met rarement les pieds: le sous-sol de votre jardin !

Le ver de terre, star du sol !

Si votre jardin est si beau et si aéré c’est parce qu’il s’y passe un tas de choses en dessous. L’un des acteurs majeurs de l’ombre, voire de la nuit, est le vers de terre. Ce lombric gluant, invertébré, sans yeux, sans nez ni oreilles, est le mineur de fond de votre pré carré.

Les vers de terre jouent un rôle fondamental dans la biologie de notre sol. 

Chaque nuit, il tire des débris végétaux dans le sous-sol terreux pour les manger. Après les avoir digérés, il rejette des excréments très riches en nutriments dont les plantes se nourrissent. Les nombreuses galeries qu’il creuse aèrent et drainent également le sol.

Bien sûr je ne vais pas vous demander de creuser une galerie dans votre jardin, mais je vous propose de recréer chez vous ce microcosme biologique en créant un terrarium à partir d’éléments tout simples et à la portée de tous (donc de vos enfants).

Créez un hôtel de standing !

1. Prenez un contenant transparent (le vieil aquarium carré ou rond de Chloé - feu le poisson rouge - un pichet en ver blanc ou un gros pot de confiture… vide !).

2. Remplissez le fond d’un peu de sable puis d’un lit de feuilles mortes. Rajoutez quelques petits cailloux puis de la terre. Ne tassez pas trop le tout.

3. Humidifiez ce microcosme sans le noyer. Le vers n’ayant pas de poumons son corps doit rester humide pour permettre la respiration.

à la chasse aux pensionnaires

Le terrarium

4. Ça y est votre terrarium à vers de terres est déjà prêt à accueillir ses hôtes de prestige ! Direction votre jardin : soulevez les souches et les cailloux, nos amis lombrics s’y reposent souvent en attendant la prochaine pluie ou la nuit.

Vous n’en trouvez pas ainsi ? Prenez une bêche et découpez un carré de quelques centimètres de profondeur. Émiettez la terre pour déloger les vers.

Pension complète !

5. Placez vos nouveaux amis dans le terrarium et laissez faire le temps. La transparence du récipient vous fera découvrir les galeries creusées par nos lombrics noctambules.

N’hésitez pas à les nourrir en rajoutant de temps à autre quelques feuilles ou épluchures de fruits ou légumes. Ils en feront un excellent compost. Tâtez à intervalles réguliers le sol de votre terrarium afin de vous assurer qu’il est toujours humide.

6. Une fois que vous vous êtes lassé de cette belle expérience, vous n’avez plus qu’à relâcher les monstres « sous-terriens » au fond de votre jardin.

Voilà un loisir créatif excellent pour apprendre à vos enfants le fonctionnement de la terre !

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...