Un jardin bien équipé

Mon jardin

Une serre dans mon jardin

Une serre dans mon jardin

Les serres ne sont pas l’apanage des grandes propriétés et des professionnels du jardin. Il existe aujourd’hui un très large choix aussi bien dans les formats que dans les prix. La serre vous permettra de mettre en culture les graines récoltées dans votre jardin et d’anticiper la saison en faisant pousser et grandir vos plantes hiver comme été. Serre froide ou serre chauffée, tous les goûts sont dans votre nature. Alors, suivez-moi pour quelques conseils utiles avant d’en faire l’acquisition et de l’installer dans votre beau jardin.

À chacun sa serre

 

La serre tunnel  

Elle est la plus économique. Nous l’avons déjà évoqué dans notre article "protéger son jardin en hiver". Composée d’arceaux et d’une bâche plastique elle est principalement utilisée pour le potager.

Une serre dans mon jardin

 

La serre adossée 

C’est la serre de ceux qui ont un petit jardin ou des contraintes d’encombrement. Elle vient se coller au mur de votre maison ou de votre jardin. Elle possède un seul inconvénient lié à sa nature : elle sera soit trop exposée au soleil (si placée au sud) soit trop à l’ombre si exposée Nord-Est.

La serre dite « hollandaise » 

C'est la serre la plus courante. Véritable petite maison transparente, elle se posera dans votre jardin là où vous l’aurez décidé. C’est aussi la plus chère des trois, mais elle possède des avantages indéniables.

Quel matériau pour ma serre ?

Le verre 

La surface idéale qui permet la meilleure transparence donc le meilleur passage de la lumière du soleil. Le verre vieillit très bien avec le temps et il ne s’opacifie que rarement. Son défaut principal est sa fragilité, puisque le verre pourra casser en cas d’intempéries sévères (lors de chutes de grêles ou de branches durant un orage violent).

Une serre dans mon jardin

Le plastique 

Comme le polycarbonate sont de plus en plus utilisés. Résistant aux chocs, il offre la même luminosité que le verre mais s’opacifie avec les années.

Une serre bien équipée, sinon rien

Acheter une serre c’est bien, mais il vous faudra également l’équiper un peu.

Aussi lorsque vous consacrerez un budget pour l’achat de la structure, gardez-en un peu pour les équipements suivants : Serre chauffée ou froide, telle est la question à laquelle il vous sera facile de répondre en fonction des végétaux que vous voudrez voir pousser. La serre ayant pour mission soit d’accueillir des plantes toute l’année ou d’obtenir un gain de précocité de vos cultures.

5 règles à respecter

Aérez

Plus la serre possède des ouvrants (sur le toit et/ou sur le les côtés) plus vous pourrez réguler la température de la serre. Si vous pouvez choisir le type d’ouverture de porte de votre serre, optez pour une version coulissante qui vous autorisera à rentrer facilement (hiver comme été) sans trop créer de variations violentes de température pour vos plantes et cultures.

Ombrez

Rien de plus simple si votre serre est en plein soleil sans aucune ombre naturelle, vous pouvez placer en extérieur comme en intérieur des rideaux et panneaux qui viendront occulter totalement ou partiellement la lumière afin que vos plantes ne soient pas brûlées comme dans un four.

Chauffez

Electricité, gaz ou pétrole. Il y a forcément une énergie qui conviendra à la fois à la taille de votre serre, à ses cultures, mais aussi à votre budget.

Arrosez

Si pour des raisons techniques et/ou financières vous ne pouvez installer ce type d’arrosage automatique, vous devrez redoubler d’attention et de vigilance pour qu’aucunes de vos plantes n’aient à souffrir d’un stress hydrique ou de trop d’humidité.

Installez un système d'arrosage automatique avec un programmateur gérant plusieurs zones distinctes. Chaque zone peut être équipée de différents types de distribution: goutte à goutte pour les grosses plantes, aspersion ou encore brumisation fine pour les semis délicats.

Aménagez

Une fois montée, installez des établis et étagères en aluminium (pas de bois pour éviter les propagations éventuelles des maladies, bactéries, champignons…).

Et les prix ?

Pour une serre de type hollandaise en verre, les prix commencent à 400 € et peuvent grimper jusqu’à 5000 € (hors équipements et pour des tailles qui varient de 1,90 x 1,30 m à 4,5 x 4,5 m).

Où l’installer ?

 

Accessible facilement depuis un chemin de terre ferme (et à l’abri du vent c’est mieux) ! À bonne distance des grands arbres pour éviter les chutes hasardeuses et parfois destructrices des branches mortes. Eloignée des haies et de leur ombre portée.

Prévoir également une alimentation en eau et en électricité pour vos équipements. Bien orientée et placée sur un axe est/ouest vous vous méfierez des vents en installant les ouvrants afin que ceux-ci ne s’engouffrent violemment au risque de la refroidir et de l’endommager. Donc : installer les ouvertures dos au vent.

La serre et la loi

Quoi qu’il en soit, en cas de doute, renseignez-vous auprès de votre mairie.

Eh oui, même chez soi on ne fait ce que l’on veut dans son jardin. Votre serre ne dépasse pas les 2m2 ? Tout va bien. Jusqu’à 20 m2 il est préférable d’en informer la mairie. Au delà : une demande de permis de construire sera nécessaire.

Savoir s’acclimater

Puisque la mission de la serre c’est de faire de l’effet (de serre ! Subtil n’est-ce pas ?) , voici des conseils précieux pour en faire bon usage et longtemps :

Si vous semez

L’atmosphère de votre serre doit être chaude et humide et ceci de manière constante et régulière pour permettre une germination la plus performante. Si vous souhaitez également vous occuper de plantes adultes, n’hésitez pas à créer plusieurs zones en les fermant et les isolant les unes des autres. Vous pourrez ainsi créer des microclimats propices à chaque culture.

De l'eau juste ce qu'il faut !

De l’eau point trop n’en faut ! Aussi veillez à réguler arrosage, chauffage et aération en fonction des variations climatiques. Et si vous chauffez par temps humide, veillez à ouvrir les aérations afin que l’air chargé d’humidité s’échappe. C’est très efficace, mais vous en conviendrez, peu écologique.

Une serre dans mon jardin

Des plantes plus belles grace au chauffage

En hiver, pensez à isoler avec du plastique à bulles collé à l’intérieur des vitres (c’est très efficace et laisse passer la lumière).

Au gaz, bien évidemment. Car qui dit combustion, dit CO2. Le CO2 est le carburant de la croissance des plantes qui le recycle à leur profit et ça marche du feu de … 

L’eau en cas de grosse chaleur

Une seule solution : rafraîchir votre serre avec de l’eau.

Puisque la serre fait son effet, il est décuplé en cas de forte chaleur et peut transformer votre local en véritable étuve qui mènera à sa perte même la plante la plus résistante. Une seule solution : rafraîchir votre serre avec de l’eau. Vous avez les moyens d’installer des brumisateurs, c’est l’idéal ! Mais si vous préférez le système D arrosez le sol abondamment, en s’évaporant l’eau absorbera les calories et fera baisser la température du lieu.

Des bons engrais et des bons terreaux

Eh oui, et il y en a pour tous les types de plantes. Aussi, pour ne pas vous tromper, allez jeter un œil sur nos pages terreaux et engrais, après leur lecture attentive vous serez incollable et saurez ce qui est bon pour vos plantes quand vous irez les acheter en jardinerie.

Pour une serre en bonne santé

En cas de contamination incontrôlable en été : videz votre serre, nettoyez-là à fond, puis fermez-là le plus hermétiquement possible. Avec les rayonnements estivaux du soleil et l’effet cocotte minute de la serre ainsi calfeutrée, vous tuerez en quelques jours la plupart des maladies, adventices et larves en créant un vide sanitaire

Les plantes désirées = OUI. Les bactéries, maladies, adventices et les rongeurs = NON !

Pour éviter que votre serre se transforme en nids à miasmes et bébêtes, choisissez le bon sens et respectez les consignes suivantes : L'hygiène commence à l'extérieur: les abords doivent être propres, sans mauvaises herbes. A l'intérieur ne rien laisser trainer, videz tous les végétaux, désherbez les zones de culture, désinfectez les tablettes à la javel et rincez abondamment.

Nettoyer le vitrage extérieur et intérieur afin de conserver toutes les propriétés de votre couverture (verre) et éviter la formation d'algues et mousses.

Enfin, si malgré tous ces efforts et précautions vous ne vous en sortez pas, calmez-vous et allez jeter un œil au lien suivant vous trouverez toutes les solutions de traitement pour les plantes et contre toutes les maladies, champignons, et envahisseurs insectes, mollusques et rongeurs.

Une serre ne s’use que quand on s’en sert

Votre serre, vit et vieillit (comme vous, mais vous ça ne se voit vraiment pas, si si je vous promets). Aussi il est primordial d’être attentif et de vérifier régulièrement ses joints d’étanchéité et de remplacer le cas échéant les carreaux cassés ou fêlés.

Si vous avez installé un système d’arrosage par buses ou un goutte à goutte, surveillez leur état, colmatez les fuites et supprimez le calcaire qui s’est forcément fixé aux embouchures à force d’usage répété. Enfin, pensez à huiler les huisseries des portes et fenêtres, car la rouille s’installe forcément avec le temps.

C’est la fin de mes conseils. Bonne installation et bonnes cultures !

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...