Les cultures de A à Z

Mon jardin

Rosiers : Avant de se lancer

Rosiers : Avant de se lancer

Le monde des roses est si riche en formes, en dimensions, en silhouettes et en couleurs qu’il est possible d’en planter partout dans le jardin.

Un rosier ... Le meilleur copain du jardinier

rose hybrideLa Rose est la fleur préférée des français. 75% des jardins possèdent au moins un rosier… C’est dire la cote de ce végétal. On l’aime pour la forme de ses fleurs mais surtout pour leur parfum. Et oui, qui n’a pas le réflexe de rapprocher son nez de la rose pour avoir le grand plaisir de humer les fragrances de la fleur ? En plus, elle séduit depuis nombre d’années car pour retrouver les origines des roses sauvages aux 5 pétales, il faut remonter à l’ère tertiaire (30
à 40 millions d’années) d’après les fossiles collectés en mer Baltique, en Inde et en Amérique.
Mais les variétés de nos jardins aux fleurs complexes et parfumées à souhait ne sont pas des créations de la nature mais bien celles de la main de l’homme.

Comment ça se passe ?

75% des jardins possèdent au moins un rosier… C’est dire la cote de ce végétal.

Les créateurs de roses, après avoir sélectionné un pied-mère qui portera les graines et un pied-père ou “pollinisateur” qui apportera son pollen, vont, à l’aide d’un pinceau, prélever le pollen sur une rose du pied-père et le déposer sur le pistil d’une rose du pied-mère.
C’est grâce à cette technique de pollinisation dirigée, qu’il est possible d’obtenir une variété de rose inédite, il suffira de récolter les graines de la « maman » et de les semer en automne. Evidemment le choix de la « maman » et du « papa » est important, puisqu’on retrouvera les qualités de l’un et de l’autre... la robustesse de monsieur, la beauté et le parfum de madame, par exemple… Ou le contraire ! On peut donc créer à l’infini, reste à trouver un nom à la nouvelle fleur.
 

Rosiers anciens ou modernes ?

rosier ancien

Sont considérés comme « rosiers anciens » les variétés obtenues avant 1930. Les rosiers anciens se caractérisent par une grande vigueur, un port opulent et souple, des fleurs simples ou romantiques qui exhalent souvent un parfum exceptionnel. Les variétés anciennes proposent les rosiers grimpants les plus vigoureux, dont les exceptionnels rosiers lianes aux branches souples de 8 à 10 m de long.

On reproche aux rosiers anciens la brièveté de leur floraison dans la mesure où beaucoup appartiennent à la catégorie des « non remontants ». Il faut aussi avouer que beaucoup de variétés anciennes présentent une grande sensibilité aux maladies (surtout oïdium et marsonia).

Le rosier sous toutes ses formes

Si les formes sont variées, il existe seulement deux types de rosiers : remontants et non-remontants. La notion fait appel à la sève qui remonte ou non dans la plante, ce qui définit la durée de la floraison !

Remontant : le rosier donne des fleurs de mai aux premières gelées automnales.
Non-remontant : le rosier donne des fleurs entre mai et juillet.

  • Les rosiers de forme buissons

à grandes fleurs portent de grosses fleurs solitaires et ceux à fleurs groupées donnent des grappes de petites roses.
A fleurs solitaires ou en grappes, le végétal forme un buisson de 60 à 120 cm de toutes parts. Ils sont parfaits pour de jolies barrières ou des massifs colorés et donnent un effet de masse.

  •  Les Arbustifs

mesurent jusqu’à 1m80 de haut et de large. Selon les variétés, les fleurs sont grandes ou petites et la plupart sont remontants. On les utilise en groupes pour une haie, ils demandent peu d’entretien pour des résultats spectaculaires. Parmi les meilleures variétés pour réaliser des haies de roses : ‘Angela’, ‘Astronomia’, ‘Ballerina’, ‘Bonica’, ‘Centenaire de Lourdes’, ‘Denise Grey’, ‘Ferdy’, ‘Hugues Aufray’, ‘La Sevillana’, ‘Mozart’, ‘Robin Hood’, Rosa rugosa, etc.

rosier arbustif

  •  Les grimpants

à grandes ou petites fleurs sont pratiquement tous remontants. Les tiges mesurent de 3 à 4 mètres de haut, il faut les conduire sur une structure et les attacher à l’aide de liens. Parmi les meilleurs rosiers grimpants : ‘Albéric Barbier’, ‘Arielle Dombasle’, ‘Bobbie James’, ‘Félicité – Perpétue’, ‘Francis E. Lester’, ‘Ghislaine de Féligonde’, ‘Kex Rambler’, ‘Leverkusen’, ‘Neige d’avril’, ‘Pierre de Ronsard’, ‘Seagull’, ‘Sourire d’orchidée’, ‘Thalia’, ‘Veilcheblau’, ‘Wedding day’, etc.

rosier grimpant

  •  Les lianes

mesurent entre 5 et 10m. Il existe principalement des variétés à floraison printanière. L’idéal est de les installer au pied d’un arbre où ils vont y grimper sans avoir à les attacher.

  • Les tiges ou pleureurs

sont greffés sur une tige d’églantine à 1m de hauteur. Ils ont un aspect de petit arbre dont les fleurs forment la couronne. Pour les sujets ‘pleureurs’,
les tiges retombent vers le sol.

rosier tige ou pleureur

  • Les miniatures

n’excèdent pas 35 cm de toutes parts, ils sont rustiques et florifères.

  • Les couvres sols

mesurent 60 cm de haut et leurs tiges rampent au sol. Ils sont rustiques et florifères. Constituez des tapis fleuris sur les talus et les terrains pentus avec des variétés de rosiers rampants comme ‘Anadia’, ‘Canicule’, ‘Cumbaya’, ‘Emera’, ‘Hot Fire’, ‘Knock out’, ‘Magic Meillandécor’, ‘Néon’, ‘Pink Panoramic’, ‘Rotilia’, ‘Snow ballet’, ‘Snow Carpet’, ‘Swany’, ‘Tapis rouge’, ‘Toscana’, etc. Ces rosiers couvre-sol demandent peu d’entretien et produisent un effet très spectaculaire.

rosier couvre sol

 

 

Couvre-sol, buisson, arbuste, grimpant, à fleur unique ou en bouquet, le rosier répond à tous les goûts, et convient à tous les styles.

Mon conseil : pour limiter l’impact des maladies, disséminez les rosiers dans plusieurs endroits du jardin. Oubliez la roseraie « à l’ancienne » qui concentre les risques d’infestations et n’offre aucun intérêt décoratif en dehors de la période de floraison des roses.

Rares étant les rosiers qui fleurissent depuis la base, associez-les à des arbustes et des vivaces. Dans les massifs, groupez au moins quatre à cinq rosiers d’une même variété pour obtenir un effet de masse, agréable à l’œil. Créez un effet de volume avec des rosiers sur tige ou pleureurs, installés de manière ponctuelle dans les massifs.

 

Les rosiers en pot

Rosiers : Avant de se lancer

Certains rosiers miniatures sont spécialement adaptés à la culture sur le balcon. Les variétés multipliées par bouturage comme les séries ‘Meillandina’ ou ‘Palace’ doivent être considérées comme des plantes saisonnières car il est rare qu’elles résistent à l’hiver.

Les rosiers buissons à massifs les plus compacts peuvent prospérer plusieurs années dans un contenant de 30 à 40 cm de profondeur. Parmi les meilleures variétés : ‘Little White Pet’, ‘Mimie Mathy’, ‘Peach Meilove’, ‘Sweet Dream’, ‘Symphonie’, ‘Yellow Hammer’, etc.

Mon conseil : une fertilisation régulière étant indispensable à la réussite d’un rosier en pot, offrez-lui chaque printemps une dose adéquate d’engrais à action progressive (type Osmocote) ce qui assurera sa croissance durant toute la saison. Vous pouvez utiliser l’engrais Osmocote Plantes en pots, balconnières, supensions très pratique d’utilisation car présenté sous la forme de dés pour une application pour 6 mois.

 

Télécharger le_petit_guide_du_rosier_naturen.pdf

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...