Les cultures de A à Z

Mon jardin

Rosier : Nourrir, tailler

Les secrets pour avoir de belles roses

Si vous ne le taillez pas, les quelques roses vont être de plus en plus haut perchées. Petit rosier trapu taillé régulièrement ou grand rosier qui se développe naturellement, c’est le choix du jardinier. Par contre l’idéal est de retirer les fleurs fanées pour provoquer une nouvelle floraison.

Remontant ou non remontant ?

Si vous désirez tailler, la notion de remontant ou non-remontant est importante. Un rosier remontant est un rosier qui fleurit plusieurs fois par an. A l'inverse d'un non remontant qui ne fleurira qu'une seule fois dans l'année.

Les rosiers non-remontants ne se taillent qu'en été après la floraison. Les remontants, quant à eux, se taillent au début du printemps dès que les grosses gelées ne sont plus à craindre.

La taille des rosiers 

  • Pour les rosiers buissons non-remontants, éliminez les vieilles branches et réduisez les autres d’un quart de leur longueur. Redonnez une forme arrondie au végétal.
  • Pour les buissons remontants, coupez les branches mortes ou cassées, repérez les 5 branches maîtresses les plus fortes et coupez toutes les autres juste au-dessus du point de greffe (renflement à la base). Taillez les 5 branches maîtresses à 20 cm de haut, juste après le 3ème bourgeon.

taille rosiers

  • Les rosiers grimpants, supprimez les branches très âgées au ras de la souche, laissez 5 à 7 branches maîtresses. Sur ces dernières, coupez les pousses après le 2ème ou 3ème bourgeon.
  • La taille des rosiers tiges reprend les principes des rosiers buissons, simplement, ça se passe à hauteur d’homme !

taille rosier

  • Pour les pleureurs, on évite de tailler, l’objectif est d’avoir de longues branches pendantes. Taillez les rameaux morts et ceux qui encombrent le centre de la ramure.
  • Pour les rosiers miniatures et les couvre-sols, faites simple : taillez au printemps après les grosses gelées, procédez à une coupe au bol en raccourcissant toutes les branches au ¾ de leur longueur.

taille rosier

 

  • Les Arbustifs et les Lianes n’ont pas besoin de taille.


Les astuces de “pro”


Les bons mariages :

Certaines plantes s’entendent très bien et se filent même des coups de main. C’est le cas de la lavande avec le rosier ! La lavande avec son parfum puissant a la bonne idée de faire fuir les pucerons, non amateursde leur fragrance ! Et un rosier sans pucerons, et bien, il se porte beaucoup mieux.


La bonne nourriture :

- La réussite et l’avenir d’un rosier passe par une plantation “parfaite”. C’est un moment clé de la vie du rosier. Plantez à la bonne période, plutôt à l’automne et mélangez la terre avec un terreau plantation Naturen. Ce dernier permet d’ameublir le sol de la plantation pour une adaptation rapide. Il contient aussi des stimulants racinaires pour un bon développement des racines.
- Le rosier est une plante gourmande. Gourmande car elle produit beaucoup de roses et a besoin pour cela d’oligo-éléments nécessaires à sa croissance. Privilégiez un engrais utilisable en agriculture biologique et adapté à la culture du rosier.


Le paillage :

Pour limiter la pousse des herbes indésirables et garder un sol humide au pied des rosiers, la meilleure méthode, c’est le paillage ! Il limite la corvée d’arrosage et il apporte une petite note déco à votre massif. Choisissez un paillage adapté aux rosiers
(coques de cacao ou paillage de chanvre).


L’arrosage :

aucun végétal ne peut vivre sans eau ! Même si le paillage est en place, et si la chaleur est importante, pensez à apporter de l’eau, surtout la 1ère année.
 

 

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...