Créer son jardin

Mon jardin

Réussir son jardin à l’ombre

Réussir son jardin à l’ombre

Un jardin à l’ombre n’est pas une fatalité. Loin de là. Vous venez d’acheter une maison sans vous rendre compte que la totalité ou une grande partie de celui-ci est à l’ombre, ruinant vos espoirs de jardinier en herbe. Rassurez-vous ! Il existe de nombreuses réussites parmi les jardins ombragés.

Cette réussite est principalement due au choix - évident – des espèces qui ont été plantées et qui apprécient l’ombre. Lisez ces quelques lignes. Elles seront, je l’espère, à la fois utiles et d’un grand réconfort !

Déterminez l’orientation de votre jardin

Réussir son jardin à l’ombre

Si vous habitez l’hémisphère nord du globe (c’est le cas pour la France) le Sud, l’Ouest et l’Est, sont les parties naturellement les plus lumineuses, car ensoleillées.

Une fois cette première constatation faite, prenez le temps d’étudier ce qui entoure votre jardin : arbres, bâtiments, collines, etc… Ils sont autant d’obstacles à la lumière de l’astre céleste qui généreront très tôt dans la journée de magnifiques ombres portées dans votre jardin.

Bien choisir ses végétaux

Réussir son jardin à l’ombre

Votre jardin ombragé, pour être réussi, devra se composer de plantes aux feuillages aux formes et aux couleurs variées pour éviter l’effet massif.

Feuillages, volumineux, ronds ou amples. Couleurs claires, sombres, pourpres ou vert foncé...

Plantez les végétaux en septembre / octobre en respectant les tailles des plantes pour un effet en escalier (plantes basses haute, arbustes).

Plantez des vivaces d’ombre !

Réussir son jardin à l’ombre

  • La Dicentra par exemple donne des fleurs rose lila et ses feuilles rappellent celles de la fougère.
  • L’hosta hybride daybreak (quel nom explicite !) possède un feuillage vert cru qui s’éclaircit à la pousse. Il est également très dense ce qui permet une bonne couverture du sol contre les plantes indésirables. De plus, ses fleurs blanches sont très parfumées. Prévoyez deux plantes au m2.
  • Les fleurs d’elfes font de jolies fleurs mauves, jaunes ou blanches en avril-mai (plantez-en pas plus de cinq au m2).

Voici encore quelques exemples de vivaces aimant l’ombre, (la liste est bien trop longue pour être écrite dans cet article, aussi n’hésitez pas à vous rendre en jardinerie et à demander conseil à un spécialiste). Si vous ne trouvez personne, l’étiquette descriptive de la plante précise très souvent si elle vit à l’ombre, mi-ombre ou au soleil.

  • Astilbe de Chine à floraison blanche estivale. Idéale en couvre-sol et peu exigeante en entretien.
  • La fougère mâle, idéale en massif.
  • La digitale pourpre qui fleurit elle aussi en été.
  • Les heuchères forment d’épais coussins de feuillage, décoratifs toute l’année. La floraison de juin à juillet est fine et légère, en petites clochettes portées par de longues tiges grêles. Formant un léger brouillard au dessus des feuilles, elle lui a valu le nom de « désespoir du peintre ».

Cette plante très robuste est excellente à la mi-ombre. Elle a un feuillage persistant vert sombre et des fleurs blanches souvent teintées de rose à l’extérieur.

  • La Rose de Noël, autre nom commun de l’Hellébore, porte bien son nom car c’est une des rares plantes vivaces à fleurir pendant une grande partie de l’hiver dans votre jardin.

 

Les espèces originaires des sous-bois

Réussir son jardin à l’ombre

Elles sont par nature habituées au manque de lumière et font donc de parfaits sujets pour un jardin à l’ombre.

Elles ont très souvent un feuillage abondant qui leur permet de capter un maximum de lumière. Si vous en plantez, et afin d’échapper à l effet « tapis vert » je vous recommande de diversifier la forme des feuilles (par ex. : hostas mélangées à des fougères).

Les plantes dites “couvres-sol”

  • La plus connue est probablement l’helxine. C’est une plante qui vit très bien près des étendues d’eau. Elle forme un tapis compact qui n’est pas sans rappeler la mousse. Mais à y regarder de plus près on se rend vite compte qu’elle est composée de milliers de petites feuilles rondes.
  • L’herbe aux goutteux, très vigoureuse (et souvent très envahissante) pour vos bordures ou vos massifs est aussi un excellent couvre-sol. Son feuillage monte de 30 à 60cm de haut et laisse apparaître en juin des fleurs blanc crème discrètes.

Des plantes aux pieds de vos arbres

Dans le doute et pour éviter de vous tromper, plantez des espèces qui fleuriront tôt au printemps lorsque les feuillages des arbres ne sont pas encore poussés.

Si vous souhaitez faire pousser des plantes aux pieds de vos arbres, ayez l’œil sur votre pelouse : si celle-ci est bien portante jusqu’au pied de l’arbre, cela signifie que la lumière est suffisante pour accueillir des plantes.

Ce fleurissement précoce (mars/avril) accompagnera parfaitement l’arrivée du printemps (muguet, iris nain, fritillaire à damiers…).

Et pourquoi pas des arbustes précoces ?

Rhododendrons, azalées et camélias en sol acide, amélanchiers et viornes en terrain calcaire produisent des fleurs dès la sortie de l’hiver.

En effet, ces arbustes adaptent leur cycle de végétation à un environnement forestier. Moins connus, les chèvrefeuilles arbustifs, les cornouillers mâles et les physocarpus présentent exactement les mêmes caractéristiques. Autant en tirer le meilleur parti !

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...