Les cultures de A à Z

Mon jardin

Plantes aromatiques : Avant de se lancer

Pot plantes aromatiques

Les plantes aromatiques au jardin, ce n’est que du bonheur ! Pour les jardiniers malins qui aiment passer peu de temps au jardin et beaucoup à table, les plantes aromatiques, c'est la solution qui va vous rendre heureux ! 

Incontournables aromatiques !

Ces végétaux sont utilisés en aromate, en condiment ou encore en épice pour relever tous les plats et apporter des saveurs nouvelles, fraîches et appétissantes. Incontournable, ces plantes le sont car pour la plupart d’entre elles, les aromatiques sont mellifères c’est-à-dire qu’elles attirent les insectes pollinisateurs, comme les abeilles. Et avoir des abeilles dans votre espace de vie extérieur, c’est vous assurer d’avoir des fruits et des légumes à foison.

Il est bien connu que le jardinier est avant tout gourmand en plus d’être philosophe, sinon pourquoi faire un jardin ? Sans aucun doute, pour le plaisir de couper sa propre ciboulette, de récolter son basilic au parfum inégalé, de faire infuser sa verveine citronnelle aux effluves exotiques…

Et ce vrai bonheur est à portée de main de tous les jardiniers du monde pour la simple et bonne raison que la culture des plantes aromatiques est un jeu d’enfant et demande très peu d’espace. En fait, cultiver les aromatiques, c’est  la garantie d’un  résultat et de beaucoup de satisfaction !

Il suffit de respecter les quelques règles très simples de la culture des plantes, à savoir, leurs besoins primaires : lumière et chaleur, substrat (terre ou terreau), eau et nourriture. Bien sûr, toutes n’ont pas exactement besoin de la même quantité d’eau, certaines vont préférer plus ou moins de lumière… Mais toutes ces données seront connues avant l’installation du végétal, il n’y a aucun mystère sur ces plantes connues et reconnues depuis l’Antiquité.

 

Culture en pleine terre

 

Au jardin, vous pouvez cultiver vos plantes aromatiques au potager mais aussi dans vos massifs de fleurs et vos rocailles.


Au potager, ne les regroupez pas, préférez les dispatcher car les plantes aromatiques permettent une confusion olfactive intéressante à l’encontre des insectes ravageurs, ceux qui dévastent vos cultures. Ainsi ces derniers auront du mal à situer les plantes qu’ils ont la fâcheuse habitude de boulotter car, avec toutes ces odeurs diffuses, ils ne sauront plus s’orienter et auront bien du mal à trouver leur pitance. Prenez par exemple, le basilic, son odeur forte fait carrément fuir les pucerons de la tomate, ces petites bébêtes suceuses de sève qui épuisent votre plant potager. Mais à contrario, certaines aromatiques peuvent aussi attirer les insectes auxiliaires comme les abeilles ou les papillons qui vont avoir pour grande mission de mélanger les pollens des légumes, ce qui va favoriser la mise à fruit de vos plantes. Du coup, il ne sera pas rare de trouver du thym à côté des aubergines pour aider à la fructification. Cette méthode d’association de plantes est communément appelée « les bons mariages au potager ».


Dans les massifs de fleurs, les aromatiques en mélange permettent de faire fuir les pucerons mais aussi de renforcer la vigueur des plantes… On appelle ces associations « les plantes compagnes ». Il n’y a pas toujours d’explications rationnelles à ce constat, mais ce qui est sûr c’est que certaines plantes cultivées côte à côte, se font du bien et se développent mieux. Et si cela est vrai dans un sens, force est de constater que certaines associations de plantes sont néfastes et mieux vaut ne pas les installer à proximité l’une de l’autre ! 


Pour vos rocailles, les plantes aromatiques typiquement du Sud de la France comme la Lavande, le Thym ou le Romarin peuvent parfaitement y être intégrées car elles ont tout simplement les mêmes besoins culturaux.

 

Culture en pot

 

Toutes les plantes aromatiques peuvent être cultivées en pot. Certaines qui, arrivées à maturité, ont de très grandes tailles comme l’Ache des Montagnes ou l’Aneth, demanderont un contenant plus important. D’autres de petites tailles, comme le persil ou la ciboulette, seront cultivés dans un plus petit pot afin de ne pas faire stresser la plante et permettre à son système racinaire de se développer facilement.


Hormis les plantes aquatiques, la majorité des plantes souffrent d’avoir les pieds baignant dans l’eau. Il vous faudra surveiller de près l’eau stagnante de la soucoupe. Le plus simple est de vider la soucoupe juste après l’arrosage afin de ne pas laisser se noyer les racines du végétal.


Pour positionner la plante au bon endroit et à côté de sa « compagne », rien de plus simple avec les pots ! Il faut du soleil, de la mi-ombre, l’éloigner ou la rapprocher d’une autre ? Qu’à cela ne tienne, les pots se déplacent à bon gré des besoins des végétaux cultivés.

 

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...