Les cultures de A à Z

Mon jardin

Plantes à bulbe : Avant de se lancer

Plantes à bulbe : Avant de se lancer

Vous les appréciez en général beaucoup dans votre jardin : eh oui, certains d’entre eux sont en effet les messagers du printemps ! Prenons quelques instants à la découverte de cette famille de fleurs à part entière …

Qu’est-ce qu’un bulbe ?

Plantes à bulbe : Avant de se lancer

Destiné à permettre aux plantes de subsister dans des conditions climatiques très difficiles (froid, sécheresse), l’organe bulbeux se comporte comme une réserve nutritive (bégonia, crocus, dahlia, glaïeul, etc.) ou bien comme une plante embryonnaire (ail, jacinthe, lis, narcisse, tulipe, etc.).

Bon à savoir : la plante doit rapidement reconstituer son organe de réserve (dans les deux mois qui suivent la fin de la floraison pour les bulbes de printemps) sinon il ne lui est pas possible de poursuivre son cycle végétatif.

Dans le premier cas, on a affaire à des rhizomes (agapanthe, canna, iris), des tubercules (Anemone blanda, bégonia, cyclamen, des cormus (crocus, glaïeul, muscari) ou des racines charnues (dahlia, incarvillée), qui sont des parties souterraines renflées gorgées de sucres (amidon) et capables de bourgeonner pour donner une nouvelle plante.

Les véritables bulbes (ou oignons à fleurs) renferment l’ensemble des organes de la plante sous forme embryonnaire. Cette particularité vous permet de faire fleurir ces plantes, avec comme seul élément vital l’eau et sans la moindre substance nutritive (vase à jacinthe, narcisses sur galets, etc.).

Les bulbes de printemps

Plantes à bulbe : Avant de se lancer

Entre fin février et mi-mai, ail d’ornement, crocus, muscaris, iris de Hollande, jacinthe, narcisse tulipe, font partie des plantes vedettes du jardin.

Bon à savoir : les floraisons n’interviennent jamais deux années de suite au même moment et peuvent durer plus ou moins longtemps selon la rigueur de l’hiver, la précocité du printemps, l’humidité, la force des intempéries, etc.

Les bulbes d’été et d’automne

Plantes à bulbe : Avant de se lancer

On intègre dans cette catégorie les plantes qui fleurissent entre juin et octobre et se plantent en avril/mai pour les espèces estivales et en juillet/août pour les automnales.

Peuvent être qualifiés de « bulbes d’été » : acidanthéra, agapanthe, bégonia tubéreux, canna, cardiocrinum, crinum, dahlia, eucomis, freesia, galtonia, glaïeul, gloriosa, ixia, lis hybride, lis des Incas, montbrétia, nérine, sparaxis, tigridia, tubéreuse, watsonia, etc.

Appartiennent à la catégorie des « bulbes d’automne » : Amaryllis belladona, colchique, crocus jaune d’automne, cyclamen de Naples, safran, sandersonia, schizostylis, vallota, etc.

Bon à savoir : la plupart des plantes bulbeuses véritables citées ici sont originaires de l’hémisphère Sud, ce qui explique leur date de floraison qui correspond dans leur biotope au printemps.

Les associations et compositions

Plantes à bulbe : Avant de se lancer

Les bulbes à floraison printanière accompagnent en beauté les arbustes à floraison précoce, donnent un coup d’éclat aux conifères, font oublier la disparition du feuillage des vivaces dans les massifs, ponctuent la pelouse de couleurs éclatantes et peuvent composer de magnifiques potées.

Les Allium associés avec des armoises au feuillage argenté ou des chardons, par exemple sont vraiment superbes, de même que la présence de feuillages jaunes comme celui de la mélisse dorée.

Mon conseil : ajoutez toujours quelques touches de blanc dans vos massifs pour éclairer la composition. Souvent translucides, les pétales des bulbes blancs sont vraiment superbes dans le contre-jour d’un petit matin de printemps.

Limitez les mélanges de couleurs en jouant plutôt sur les harmonies de teintes, les jaunes et les roses étant les couleurs naturelles du printemps.

Installez les petits bulbes : Anemone blanda, chionodoxa, crocus, fritillaire, muscari, puschkinia, scille, etc. en bordure des massifs, en rocaille, dans les interstices des dallages et parmi les plantes vivaces non encore développées.

Les bulbes en pot

Plantes à bulbe : Avant de se lancer

Les jardineries proposent dès début septembre les bulbes à floraison printanière. Vous avez jusqu’à fin novembre pour les planter. Les bulbes d’été arrivent en magasin dès fin mars (c’est beaucoup trop tôt) et ne doivent pas être plantés avant la mi-avril, les dernières mises en place s’effectuant courant juin.

Choisissez des bulbes ou des tubercules bien fermes, qui présentent un minimum de signes de germination (pour les achats d’automne, ils doivent être en dormance complète). L’absence totale ou partielle de la « peau » qui recouvre les bulbes (les botanistes l’appellent la tunique) ne joue en rien sur la qualité intrinsèque de l’oignon à fleurs. En revanche, refusez les bulbes tachés, crevassés, nécrosés ou dont la texture molle peut cacher une moisissure.

Mon conseil : les oignons à fleurs de gros calibre, qui sont bien sûr les plus chers, produisent les plus grosses fleurs. Par exemple, la mention 12 + pour une tulipe signifie que la circonférence du bulbe est supérieure à 12 cm. Préférez-les pour les potées et la production de fleurs à couper. En revanche, pour les massifs, plantez des bulbes de grosseur moyenne (11/12 pour les tulipes) afin d’obtenir un effet de masse plus spectaculaire avec le même budget.

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...