Les cultures de A à Z

Mon jardin

Plantes à bulbe : Nourrir, tailler

Plantes à bulbe : Nourrir, tailler

Une nourriture frugale et beaucoup de soleil : c’est la recette du bonheur ! ….

L’exposition

Plantes à bulbe : Nourrir, tailler

Hormis les bégonias tubéreux qui se complaisent à l’ombre, même assez dense, tous les bulbes à floraison estivale doivent être exposés au soleil et à la chaleur.

Pour les bulbeuses de printemps, le choix de l’exposition concerne surtout les espèces qui restent en place en permanence. En effet, la plupart réalisent leur cycle quasi complet avant que le couvert de feuillage ne soit présent et modifie l’intensité lumineuse disponible au niveau du sol.

Certaines espèces présentent des exigences particulières

 
  • Arisème : à installer sous un ombrage clair.
  • Brodiaea : à installer en plein soleil dans un endroit abrité des gelées inférieures à - 5 °C.
  • Chionodoxa : idéal sous le couvert des arbustes, surtout les forsythias.

Mon conseil : méfiez-vous du vent qui peut freiner le développement et surtout nuire à la floraison des grandes  bulbeuses. Associez ces dernières à des arbustes qui offriront une protection naturelle et discrète, mais efficace.

  • Couronne impériale : elle réussit tout aussi bien au soleil qu’à mi-ombre.
  • Crocus : le plein soleil afin que les fleurs s’ouvrent complètement. À l’ombre, elles restent fermées.
  • Étoile de printemps : à partir de - 8 °C, couvrez le sol avec un lit de compost ou de feuilles mortes pour protéger du froid.
  • Jacinthe des bois : en groupes généreux, entre les arbustes dans les massifs ombragés.
  • Narcisse, puschkinia et scille : ils se naturalisent très bien à mi-ombre.

Nourrir les bulbes

Les bulbes et les tubercules constituant un organe de réserve, inutile d’apporter de l’engrais au moment de la plantation. Une concentration d’azote trop importante (due par exemple à un emploi excessif des amendements organiques) entraîne un fort développement du feuillage au détriment de la floraison, ainsi qu’une sensibilité exacerbée vis à vis des pucerons.

Pour être assuré d’une nouvelle floraison l’année suivante, apportez aux bulbeuses à floraison printanière un engrais « bulbes » ou « fleurs » (par exemple l’engrais Fleurs de Fertiligène ou encore l’engrais Osmocote Fleurs du jardin), lorsque les fleurs sont fanées. C’est en effet à ce moment qu’elles ont le plus besoin d’apport nutritif pour reconstituer leur bulbe.

En raison de la croissance vigoureuse de certaines espèces (canna, dahlia surtout), une fertilisation des bulbes d’été pendant la végétation est conseillée.

Vu le faible temps de culture, un engrais à action rapide est à préférer à un produit à action progressive.

Mon conseil : épandez une couche de 3 cm de compost au moment de la sortie des feuilles, c’est bénéfique pour la grande majorité des bulbes à fleurs.

Conserver les bulbes

Plantes à bulbe : Nourrir, tailler

Pour éviter leur dégénérescence et même leur disparition pure et simple, arrachezfin juin, lorsque leur feuillage jaunit, les bulbes de : Brodiaea, fritillaire, Ipheion, jacinthe à grosses fleurs, ornithogale, narcisse hybrides aux couleurs sophistiquées, tulipe. Conservez-les tout l’été au repos dans une cave obscure et sèche. Les autres espèces à floraison printanière peuvent être laissées en place dans l’espoir qu’elles se propagent (on dit que les bulbes se naturalisent).

Dans les sols très poreux des régions aux hivers assez cléments, il est possible de laisser en permanence les tubercules de dahlias, surtout les variétés à fleurs simples. Mais gare aux rongeurs ! Toutes les autres espèces doivent être sorties de terre avant la première gelée et hivernées au frais (5/10 °C) dans de la tourbe ou du sable sec.

Mon conseil : pensez à étiqueter par espèce et par couleurs les bulbes que vous entreposez afin de pouvoir composer sans faute de goût les massifs de l’année suivante. Mélangez les bulbes dont vous avez perdu toute information, pour les installer dans un carré du potager. Ils serviront à produire des fleurs pour les bouquets.

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...