Les cultures de A à Z

Mon jardin

Pelouses : Nourrir, tailler

Pelouses : Nourrir, tailler

Au printemps, vous allez sûrement trouver qu’elle pousse trop vite ! Mais quel délice, ensuite, de pouvoir laisser filer les heures en un long farniente, allongé dans la pelouse, par une chaude après-midi d’été …

La tonte de la pelouse

Coupez régulièrement les brins de gazon augmente la densité et l’homogénéité de la pelouse en stimulant le développement des pousses latérales ce qui favorise le « tallage », c’est-à-dire la croissance en largeur des touffes.

  • Printemps et automne. Une chaleur modérée (de 15 à 25 °C) et une bonne humidité favorisent la croissance du gazon. De fin mars au début de l’été, puis du 15 septembre à fin octobre (plus ou moins 15 jours selon les régions), tondez la pelouse une à deux fois par semaine entre 3 et 5 cm de haut selon l’aspect désiré. Au printemps et au début de l’automne, l’humidité naturelle étant souvent importante, la pelouse pousse dru.

Mon conseil : à cette période, ramassez systématiquement les tontes et compostez l’herbe coupée ou épandez-la sur 7 à 10 cm d’épaisseur comme paillis dans les massifs d’arbustes et le long des haies.

 

La tonte de la pelouse

 

  • En été. Lors des périodes sèches et chaudes, augmentez la hauteur de tonte (de 8 à 10 cm) pour que le sol conserve mieux son humidité. En effet, les brins de gazon ombragent le sol ce qui réduit sa température et par conséquent l’évaporation. Durant cette période, pratiquez la tonte mulching. Elle consiste à obstruer le carter de la tondeuse pour que la lame broie finement les brins d’herbe coupés. Ces derniers se déposent, par gravité, de manière invisible dans la pelouse. Ils forment une couche organique qui réduit l’évaporation à la surface du sol et lui restitue quelques éléments minéraux. Par temps sec et chaud, la pelouse entre en dormance et cesse de croître ce qui lui permet de résister durant quelques semaines aux conditions climatiques défavorables. Ne tondez pas en période de canicule. Après plusieurs heures de pluie, la pelouse reverdit et reprend sa croissance normale.

C’est plus écologique. En augmentant la hauteur de la pelouse à 8/10 cm, vous obtenez un aspect un peu plus rustique (moins d’homogénéité), mais vous réduisez de moitié la fréquence de tonte (tous les 10 à 15 jours). Les pelouses hautes freinent aussi l’invasion par les hannetons qui préfèrent l’herbe rase pour pondre.

Pour obtenir la hauteur de gazon idéale de manière simple et pratique, faites en sorte de le couper à chaque tonte d’un tiers de sa hauteur. Vous éviterez ainsi les coupes trop rases qui mettent à nu le cœur des touffes et les rendent plus sensibles à la sécheresse ou à l’invasion des mauvaises herbes.

Mon conseil : affûtez ou changez la lame de votre tondeuse au moins une fois par an. Une coupe bien nette des brins de gazon diminue leur sensibilité aux maladies cryptogamiques et les empêche de jaunir.

L’arrosage du gazon

Les graminées du gazon développent un système racinaire fin et fibreux qui représente environ 70 % de la masse totale de la plante. Arrosez la pelouse en pluie fine afin que l’eau s’infiltre jusqu’à 10 cm de profondeur dans le sol et bénéficie par conséquent à toutes les racines. Arrosez systématiquement après une utilisation intensive de la pelouse (pique-nique, partie de football, etc.)

N’arrosez jamais en pleine journée car une grande partie de l’eau va être gaspillée par évaporation, mais aussi parce que la fraîcheur de l’eau du réseau crée un effet de « douche écossaise » peu apprécié par une pelouse bien réchauffée par le soleil.

L'arrosage du gazon

N'arrosez jamais en pleine journée car une grande partie de l'eau va être gaspillée par évaporation

  • Printemps et automne. De début avril à début juin, puis du 15 septembre à fin octobre (température moyenne de 15 à 20 °C), 1 m2 de pelouse nécessite de 3 à 5 l d’eau par semaine.

Mon conseil : à cette période de l’année arrosez en fin d’après-midi ou au milieu de la matinée pour que les brins de gazon sèchent rapidement. Cela réduit les risques de maladies cryptogamiques.

  • En été. Du 10/15 juin à mi-septembre, lorsque la température dépasse les 25 °C dans la journée, arrosez un soir sur deux, pas plus. Intervenez à la tombée de la nuit pour revigorer les touffes de gazon qui ont souffert de la chaleur et permettre à l’eau de pénétrer en profondeur. Un arrosage irrégulier oblige les racines à rechercher l’eau plus en profondeur.

Mon conseil : même si le gazon jaunit en période de canicule, ce qui est quasiment inévitable, n’arrosez pas quotidiennement car cela l’inciterait à développer des racines superficielles et le rendrait d’autant plus sensible à la sécheresse.

La fertilisation

En raison de la densité de son feuillage qui représente une surface considérable et de sa rapidité de croissance, la pelouse puise beaucoup de nutriments dans le sol. Une fertilisation adaptée et bien dosée accroît la densité du gazon, le fait reverdir et lui permet de développer un système racinaire solide, ce qui lui permet de mieux tolérer la sécheresse estivale.

En avril, donnez un engrais de type engrais gazon longue durée Aquacontrol juste après une période de croissance (temps doux et humide) afin de favoriser le développement racinaire et non celui du feuillage.

Complétez votre programme de fertilisation en septembre par l'engrais Tont'Control de Fertiligène, qui permet une réduction des tontes jusqu'à 50% comparé à d'autres engrais gazon classiques.

Privilégiez l'engrais organo-minéral car la partie organique apporte les micro-organismes nécessaires au sol pour que ses constituants minéraux deviennent assimilables par les plantes.

Mon conseil : Privilégiez les engrais à libération lente qui ne nécessitent qu'une seule application et ne risquent pas de migrer en profondeur. Distribuez l'engrais à la dose prescritesur l'emballage, de préférence sur sol humide. 

 

Le roulage 

Boudé par les jardiniers français, c’est pourtant un des secrets de la beauté des pelouses britanniques. Nos voisins d’outre Manche utilisent des tondeuses munies d’un rouleau intégré qui laissent ces bandes si esthétiques que l’on admire dans certains stades. Le roulage favorise le développement des touffes de gazon en épaisseur (tallage).

Mon conseil : passez le rouleau une fois par mois, surtout durant les périodes humides. Remplissez-le d’eau afin qu’il ne soit pas trop lourd.

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...