Plus de biodiversité

Mon jardin

Le nichoir à insectes

maison à coccinelle

Nicher les insectes dans mon jardin ? En v'là une drôle d'idée ! Et pourquoi ne pas leur fournie un manuel du parfait petit monstre, genre "Comment bien me piquer", non, tant qu'on y est !  Ah les idées reçues ont la vie longue… A l’inverse de nos aïeux qui prétendaient qu’un bon insecte était un insecte mort, aujourd’hui, les insectes ont acquis une place primordiale dans la gestion d’un espace vert. Et qu’on se le dise, tous les insectes ne piquent pas… A moins de les chercher, bien sûr…

L’effet papillon…

Les insectes… Petits par la taille mais grands par le nombre ! Les 4 ordres majeurs sont : les Coléoptères (coccinelles, hannetons…), les Diptères (mouches, moucherons…), les Hyménoptères (abeilles, fourmis…) et les Lépidoptères (les papillons) qui présentent près de 700 000 espèces différentes existantes. Mais, bien entendu, il y a aussi d’autres Ordres comme  les Hémiptères, les Orthoptères, les Thysanoptères, les Phasmoptères et les Collemboles...

nichoir à papillon

Les insectes, toutes espèces de tous les Ordres confondus, représentent pas loin de 80% de la Faune vivant sur la planète Terre !

Bref, ils sont si nombreux, qu’aujourd’hui encore, nous ne connaissons pas et n’avons pas répertorié tous les insectes vivants sur Terre. Il faut juste retenir que les insectes, toutes espèces de tous les Ordres confondus, représentent pas loin de 80% de la Faune vivant sur la planète Terre ! Ca calme…

Alors, évidemment, vu le nombre, on peut facilement penser que leur rôle est à la hauteur de leur nombre, c’est-à-dire, important ! Et ben oui, quand on pèse près de 80%, impossible d’imaginer passer inaperçu… Donc, en toute logique, les insectes ont un rôle majeur dans la chaîne alimentaire du milieu terrestre et du milieu aquatique.

La chaîne alimentaire permet de comprendre le cycle de vie sur Terre en décrivant l'ordre dans lequel les êtres vivants se nourrissent en se mangeant les uns, les autres. Connaître la chaîne alimentaire permet de comprendre le cycle de la vie sur Terre et  d’appréhender l'équilibre de nos écosystèmes.

Dès que l'équilibre de la chaîne alimentaire et du milieu est respecté, la vie peut être renouvelée sans fin.  Casser la chaîne alimentaire, et le chaos dû au déséquilibre se fait irrémédiablement… C’est «  l’effet papillon »… vous savez cet insecte de l’Ordre des Lépidoptères !

 

Les insectes du jardin

 

Comme notre jardin fait partie intégrante de nos écosystèmes sur Terre, les insectes sont en place de façon naturelle. Il y a, bien sûr, les  insectes « ravageurs » comme les pucerons, les cochenilles, les thrips, les tipules qui ont une grande faculté à nous embêter, mais il y a surtout les insectes « auxiliaires » comme les abeilles, les coccinelles, les chrysopes qui, eux, nous filent de sacré coup de main !

Ravageurs et auxiliaires sont nécessaires dans nos espaces extérieurs car ils font partie de la chaîne alimentaire.

Et comme vous l’avez compris, ravageurs et auxiliaires sont nécessaires dans nos espaces extérieurs car ils font partie de la chaîne alimentaire ! Et oui, s’il n’y avait plus de pucerons, de quoi se nourriraient les coccinelles ?

Pour favoriser l’accueil des insectes au jardin, il existe des prairies fleuries dont les mélanges de fleurs variées favorisent la biodiversité.

Voici la liste des principaux insectes « auxiliaires » intéressants au jardin :

 

  • Carabes : prédateurs des limaces et escargots, larves de taupin, de vers, chenilles et pucerons.
  • Coccinelles : larves et adultes dévorent les pucerons noirs, gris et verts.
  • Chrysopes : larves dévorent les pucerons noirs, gris et verts, les cochenilles, les araignées rouges.
  • Perce-oreilles, Forficules : prédateurs de pucerons, psylles, petites chenilles.
  • Syrphes : les larves mangent des pucerons, des aleurodes.
  • Bourdons : insecte pollinisateur.
  • Abeilles solitaires, Osmies : insectes pollinisateurs.

 

Installer un Nichoir à insectes

 

Un nichoir ou hôtel à insectes regroupe plusieurs espaces spécifiques en fonction des différents types d'insectes. Plus votre nichoir offre de « cases » variées, plus vous augmentez vos chances d’avoir une variété importante d’insectes. Voici à quoi correspondent les cases aux matériaux distincts :

hôtel à insecte

  • Les abeilles solitaires et osmies aiment les tiges creuses.
  • Les bourdons préfèrent une boite fermée, au trou d'ouverture de 10mm de diamètre, et avec une planchette d'envol.
  • Les carabes préfèrent des  brindilles et  un morceau de vieille écorce d'arbre.
  • La chrysope et la coccinelle s’infiltrent plus facilement dans des ouvertures en fente dans des fibres de bois ou des pommes de pin.
  • Les papillons nichent dans de la paille et des plantes mellifères. 
  • Le perce-oreille se cache dans un pot en terre cuite avec de la paille, trou d’envol vers l’extérieur.
  • Les syrphes se réfugient bien volontiers dans des tiges creuses.

Le nichoir doit être en place avant l’hiver afin de pouvoir accueillir tous ses insectes qui vont hiberner dedans. Orientez votre hôtel sud / sud-est comme cela, les insectes pourront bénéficier au maximum de la chaleur des rayons du soleil.

Si certaines cases du nichoir vous paraissent vides… pas de soucis ! Les insectes auxiliaires ont sans doute trouvé un abri dans votre jardin : une friche, sous un fagot de bois ou un tas de feuilles mortes.

 

 

 

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...