Les cultures de A à Z

Mon jardin

Légumes racines : Planter, semer

Légumes racines : Planter, semer

Le bon vieil adage n’a jamais été aussi vrai : on récolte ce qu’on a semé ! Commençons donc par respecter le sol qui va servir d’hôte à nos légumes …

Vers le sol idéal …

Les légumes racines prospèrent dans les terres profondes, consistantes, mais bien drainées. Les terres argilo-calcaires (terres à betteraves) sont tout indiquées. Ajoutez du sable grossier lors du labour si la texture du sol est trop collante.

Le sol ne doit pas être trop riche en azote, afin que le feuillage ne se développe pas au détriment des parties souterraines.

Le sol ne doit pas être trop riche en azote.

N’hésitez pas à chauler (enrichir d’amendements calciques ou calco-magnésiens) tous les deux ans (deux poignées par mètre carré) de manière à corriger l’acidification du sol qui est défavorable à la réussite des légumes racines (et de la plupart des autres d’ailleurs).

Mon conseil : épierrez soigneusement le sol lors du labour et de la préparation des planches potagères car les racines se tordent ou fourchent en présence de cailloux.

Mon amie la pomme de terre

Planter, semer

Leur culture étant considérée comme « nettoyante », plantez des pommes de terre dans les terres nouvellement destinées au potager. Les binage, sarclage, buttage que nécessite la pomme de terre, ainsi que l’important volume foliaire de la plante gênent le développement des herbes sauvages annuelles. En revanche, le chiendent et le liseron ne sont pas incommodés par cette culture.

Navets, topinambours, ail, oignons … prudence !

Certains légumes racines : navet, chou-rave, topinambour, sont considérés comme « épuisant » le sol. Après leur culture, il importe d’effectuer des apports conséquents d’engrais riche en acide phosphorique et en potasse.

En raison des toxines que ces plantes sécrètent dans le sol, ne cultivez jamais deux années de suite dans le même emplacement des Alliacées (ail, oignon, échalote). Bannissez aussi durant trois ans ces légumes dans les terres qui ont été amendées avec du fumier frais lors des labours d’automne car les bulbes risqueraient de pourrir en présence de matière organique incomplètement décomposée.

Semer, c’est facile

Les « vrais » légumes racines se sèment directement en place dans un sol bien préparé et ne se repiquent pas sous peine d’obtenir des racines fourchues. Semez en ligne, en recouvrant les graines de 1 cm de terreau finement tamisé comme par exemple le Terreau Semis de Fertiligène.

Certains jardiniers apprécient toutefois de repiquer les betteraves, lorsque les plants ont développé quatre ou cinq feuilles. Cela donne des racines plus grosses.

Semez céleri-rave et chou-rave sous abri, puis repiquez-les entre 30 et 45 jours après la levée. Ne les enterrez pas trop afin que la pomme se forme bien.

Mon conseil : lors du repiquage, supprimez un quart de la racine principale afin de favoriser une émission de radicelles favorables à la reprise.

Planter au bon moment

Planter, semer

Les légumes racines sont considérés comme des plantes « de terre », c’est-à-dire qui poussent de manière souterraine. Il est donc conseillé de les semer dans les phases descendantes du cycle lunaire.

 

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...