Les cultures de A à Z

Mon jardin

Légumes feuilles : Nourrir, tailler

Légumes feuilles : Nourrir, tailler

Même si certains conseils s’appliquent à toute la petite famille des légumes feuilles et tiges, nous allons voir que certaines nuances permettent d’améliorer encore le résultat …

L’exposition

Nourrir, tailler

D’une manière générale, les légumes feuilles et tiges réussissent assez bien dans un endroit lumineux, mais ne recevant pas le soleil aux heures les plus chaudes de l’été. Une chaleur excessive a tendance à faire durcir les tissus et à rendre les légumes moins agréables à la consommation.

  • Arroche : évitez les fortes chaleurs et la sécheresse estivale.
  • Céleri, chicorées frisée et scarole : le soleil direct le matin, une ombre légère ensuite.
  • Choux pommés : le plein soleil non brûlant dans un endroit bien aéré.
  • Chou de Chine : chaude et bien ensoleillée.
  • Épinard : une lumière tamisée, dans un endroit assez frais de préférence.
  • Fenouil : le plein soleil et une chaleur maximale.
  • Laitue : elle craint les fortes chaleurs et les coups de soleil. La mi-ombre s’impose, surtout dans la moitié sud du pays. Vous pouvez par exemple les associer à des choux qui leur procureront un peu d’ombre. Ne cultivez pas les laitues trop serrées pour assurer une bonne aération entre chaque plante.
  • Mâche : plutôt à mi-ombre en évitant les chaleurs excessives.
  • Oseille : à l’ombre légère, ses feuilles sont moins acides et moins amères que si elle pousse en plein soleil.
  • Pissenlit, poireau, poirée : une insolation maximale sans être brûlante.
  • Rhubarbe : la mi-ombre est appréciée.

Mon conseil : installez au voisinage d’une haie d’arbustes à petits fruits les légumes qui apprécient un certain ombrage.

Nourrir

Nourrir, tailler

Une fertilisation équilibrée et raisonnée est le secret de la réussite des légumes feuilles et tiges qui, pour la plupart sont des plantes de croissance assez rapide. L’azote constitue l’élément clé pour le bon développement des feuilles.

  • Arroche : apportez un engrais à action rapide ou du sang desséché Naturen lorsque le plant atteint 10 cm de haut.
  • Céleri et fenouil : un engrais à action rapide un mois environ après le repiquage.

L’azote constitue l’élément clé pour le bon développement des feuilles.

  • Chicorées, frisée et scarole, choux pommés : si le sol a été bien amendé et enrichi en automne, pas besoin de fertiliser.
  • Chou de Chine : un engrais liquide à action rapide quinze jours après le repiquage.
  • Épinard : un engrais complet organique lors de la préparation du sol.
  • Laitue : un engrais « légumes » lorsque la pomme se forme. Attention, un excès d’azote peut empêcher la pommaison.
  • Mâche : inutile de fertiliser si la terre avait été bien préparée. Un engrais « coup de fouet » est profitable si les plantes manquent de tonus.
  • Oseille et rhubarbe : un généreux apport de matière organique en couverture chaque automne est suffisant.
  • Pissenlit : un engrais coup de fouet un mois environ après la levée des graines.
  • Poireau : un engrais coup de fouet 3 à 4 semaines après le repiquage, puis un apport d’engrais « potager » un mois plus tard.

Mon conseil : surtout respectez les doses d’emploi préconisées sur les emballages. Un surdosage peut provoquer des brûlures sur le feuillage. Durant la végétation, appliquez toujours l’engrais sur un sol humide.

Arroser

Nourrir, tailler

Les légumes feuilles et tiges étant principalement constitués d’eau (95 % chez certaines salades), des arrosages fréquents et abondants constituent un des secrets de leur qualité gustative. Comptez en moyenne entre 3 et 5 l d’eau par mètre carré et par semaine durant la saison de croissance. Maintenez le sol frais, mais ne détrempez pas ce qui risquerait de favoriser le développement de certaines maladies.

Les arrosages fréquents et abondants constituent un des secrets de la qualité gustative des légumes feuilles et tiges.

Le fenouil ne doit pas manquer d’eau lors de la formation de la pomme, afin d’éviter l’émission de tige florale qui entraînerait un avortement du « bulbe ».

Arrosez quasi quotidiennement les laitues le soir par temps ensoleillé et sec, afin d’éviter la montée à graines.

Mon conseil : les salades développant des racines peu profondes, arrosez plutôt plus souvent (tous les deux ou trois jours selon la température ambiante) et en plus petite quantité.

Récolter : de l’arroche au fenouil

Nourrir, tailler

Une récolte au moment optimal assure une saveur incomparable aux légumes, et optimise leur richesse en vitamines, en sels minéraux et en anti-oxydants.

  • Arroche : prélevez les jeunes feuilles tendres au fur et à mesure de leur développement ou coupez le pied entier lorsqu’il atteint 25 cm de hauteur.
  • Céleri : coupez les branches au fur et à mesure des besoins de l’été à l’automne.
  • Chicorées, frisée et scarole : coupez la plante au ras du sol, entre 3 et 4 mois après le semis, après avoir fait blanchir la pomme en posant dessus pendant 15 jours une cloche opaque.
  • Choux pommés : coupez la plante au niveau du collet environ quatre mois après le semis pour les choux d’été, et entre six et sept mois pour les choux d’hiver.
  • Chou de Chine : coupez les plantes dès qu’elles sont bien formées, soit environ six à dix semaines après le semis.
  • Endive : les racines sont arrachées 170 à 180 jours après le semis. Il faut environ trois semaines de forçage pour que se forme le chicon.
  • Épinard : environ 4 à 7 semaines après le semis, coupez les feuilles, avant que n’apparaisse la hampe florale.
  • Fenouil : arrachez la plante entre 90 et 120 jours après le semis.
pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...