Créer son jardin

Mon jardin

Un jardin (presque) sans entretien

Un jardin (presque) sans entretien

Tous ceux qui possèdent un jardin aiment profiter de ses bienfaits. Vrai. Tous ceux qui possèdent un jardin aiment jardiner. Pas vraiment.

En tout cas, pour moi ce n’est pas le cas. J’aime me reposer, faire des BBQ entre amis, prendre le matin mon petit-déjeuner lorsque les premiers beaux jours arrivent.

Par contre, dès que le printemps pointe le bout de son nez et que la nature s’éveille commencent pour moi les grosses bouffées d’angoisse et de stress : il va falloir, tondre, tailler, et en automne : ramasser les feuilles encore et encore … Bien sûr, je grossis volontairement le trait, mais j’avoue que si je pouvais me passer des corvées de jardinage, je ne m’en porterais que mieux.

Et bien, figurez-vous qu’il est possible d’avoir un beau jardin (presque) sans entretien. C’est un voisin jardinier qui me l’a appris. Voici ce qu’il m’a révélé.

Bien choisir ses plantes

Les chercheurs ne s’y sont pas trompés. Nous vivons dans un monde moderne qui privilégie les loisirs sans les corvées. Le jardin pour les français est exactement à cette image : moins on en fait, mieux on se porte ! Heureusement, nos amis experts, à force de réflexion et de croisements, ont réussi à créer tout une gamme variée de plantes dont l’entretien est minime, voire, nul.

Les plantes idéales de ce jardin sans entretien ont les qualités suivantes :

  • Un entretien minimal (quand-même) c’est à dire une fois par an et le plus souvent à la sortie de l’hiver.
  • Elles sont autonettoyantes et se débarrassent seules de leurs fleurs fanées.
  • Elles sont résistantes aux maladies
  • Elles sont peu gourmandes en eau.
  • Elles sont rustiques, c’est à dire totalement adaptées au climat dans lequel elles se trouvent, donc ne demande aucune protection hivernale.
  • Elles possèdent une forme naturelle élégante, même si elle ne sont pas taillées chaque année.

Vous pensez que ces plantes sans entretien sont un pur fantasme de paresseux ? Que nenni ! En voici la preuve.

Contre les mauvaises herbes : les « couvre-sol »

Un jardin (presque) sans entretien

Elles sont appelées ainsi car elles s’étalent sur le sol, sans prendre de hauteur (ou peu). La densité de leur feuillage recouvre complètement le sol empêchant physiquement toute mauvaise herbe de pousser.

En fonction de l’exposition des zones à couvrir (au soleil ou à l’ombre) vous devrez composer ainsi :

Les plantes sans entretien au soleil

Elles sont très nombreuses... La pulmonaire, les œillets, l’alysse jaune, l’Armeria, l’Aubrieta, quelques phlox de rocaille, de nombreux saxifrages et sédums, les heuchères, un millepertuis (Hypericum calycinum), la rue (Ruta graveolens),... Dorycnium hirsutum ‘Little Boy Blue’

Les plantes sans entretien à l’ombre

Elles sont plus rares que celles qui fleurissent en plein soleil. L’une des plantes tapissantes convenant le mieux à un endroit ombragé est Pachysandra terminalis. On a aussi : le muguet, la saxifrage umbrosa, le bugle rampant bleu (Ajuga reptans), les épimèdes, le Lamium maculatum,...

Une inspiration provencale : les lavandes

C’est bien connu, si les lavandes poussent en Provence et sont récoltées dès la fin juillet, c’est parce qu’elles sont totalement adaptées aux conditions climatiques sèches et ensoleillées du pays de Manon des Sources.

Alors, vous pensez ! Dans votre jardin tempéré de la région parisienne, votre massif de lavande s’épanouira vigoureusement et sans arrosage particulier, si, bien sûr, vous le plantez côté soleil.

Et si vous mettiez quelques arbustes à feuillage persistant ?

Un jardin (presque) sans entretien

Il existe parmi les arbustes des espèces ornementales qui vous assureront un décor verdoyant et coloré de qualité tout en exigeant peu d’entretien.

En voici quelques exemples :

  • La santoline argentée
  • Le fusain doré
  • Le céanothe rampant
  • Le romarin commun
  • Le laurier palme (et sauce)
  • L’herbe de la Pampa blanche
  • Le fusain du Japon…

Et du côté des herbes ornementales

Si vous n’avez rien contre un aspect « un peu fouilli » et sauvage, je vous invite à jeter votre dévolu sur quelques herbes ornementales.

Elles créeront très rapidement des effets de touffes colorées. Comme pour les plantes couvre-sol, : plus la densité de la plantation est importante, moins il y a de place pour les adventices (les mauvaises herbes et plantes non désirées).

  • Carex Comans Graminée très décorative par son feuillage persistant gris argenté qui forme des touffes denses.
  • Koeleria Glauca, possède un feuillage bleuté persistant, à floraison jaune paille en été.
  • Lavande Quicksilver, son feuillage panaché de crème assure le décor 12 mois sur 12 et offre un écrin lumineux à ses épis bleus…

Pensez au paillage

Pour quels avantages ?

Cette technique ancestrale a de nombreux avantages pour les plantes et pour l’oisif que vous êtes :

paillage de chanvre

  • Il limite les arrosages : Le paillage absorbe l’eau et maintient l’humidité de votre sol. C’est une bonne méthode pour réduire les apports en eau !
  • Il évite au maximum les désherbages chimiques : le paillage empêche la lumière d’atteindre le sol, empêchant les adventices de pousser.
  • Il évite les phénomènes de battance : c’est à dire de tassement de la terre sous l’action de la pluie des sols argileux.
  • Il est un excellent refuge pour les insectes utiles pendant l’hiver

Si vous souhaitez attirer des insectes utiles découvrez notre gamme Naturen de mélanges fleuris.

  • Il améliore la structure du sol : en utilisant un paillage organique qui se décomposera avec le temps, vous enrichissez naturellement votre sol et le rendez ainsi plus fertile
  • Il améliore la santé de vos plantes : le paillage agissant comme un écran protecteur de vos sols, il lisse les écarts de température ainsi que les écarts d’hygrométrie, atténuant les stress des plantes, qui poussent mieux.
  • Il favorise la prolifération des microbes dans le sol : comme vos plantes, tous les micro-organismes nécessaires à la création d’un sol riche en engrais et amendements aiment évoluer et se développer dans un environnement stable (température et humidité).

Quel paillage ?

Il y en a pour tous les goûts et les usages :

  • Les paillages organiques = composés de végétaux (tontes de gazon, pailles de céréales, écorces de pins, copeaux de bois, coques de noix et tous les fruits à coques…).
  • Les paillages minéraux = pouzzolane (roche volcaniques), ardoise, billes argile, débris de poterie.
  • Les paillages plastiques ou textiles = à appliquer en toiles tendues sur le sol.

Alors convaincu ?

Après tous ces bons conseils, il ne vous reste plus qu’à les appliquer et à travailler un peu quand même pour que votre jardin devienne, année après année un jardin de plaisirs et presque sans entretien.

Si malgré tous ces conseils vous n’êtes pas convaincu, il existe 3 solutions radicales :

  1. Laisser à l’abandon votre jardin pour en faire (assez rapidement vous le constaterez) une mini-jungle sauvage et touffue.
  2. Bétonner la surface complète de votre jardin.
  3. Revendre votre maison au profit d’un petit appartement en copropriété dont les espaces verts seront entrenus par une société paysagiste.
pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...