Les cultures de A à Z

Mon jardin

Haies : Nourrir, tailler

Haies : Nourrir, tailler

Ici, nous allons discuter croissance… mais surtout taille ! C’est le rendez-vous incontournable de l’automne pour tous les jardiniers ! On se voit à la déchetterie ? ...

Nourrir

La haie étant une culture statique et pérenne, le plus simple consiste à lui apporter chaque année au printemps un engrais 6 mois (comme l’engrais Osmocote Arbustes, buis, conifères). L’action longue durée de cette formulation assure en une seule application, la fertilisation pour six mois, en limitant les risques de brûlure.

Mon conseil : comptez en moyenne une poignée d’engrais par arbuste à épandre sur un sol légèrement humide, puis à enfouir par un léger griffage.

Arroser

Nourrir, tailler

Une haie n’a besoin d’être arrosée que dans les trois premières années suivant sa plantation et dans les régions au climat très sec.
Installez un système d’arrosage au goutte à goutte. Vous pouvez l’automatiser aisément et il se montre économe en eau.

Mon conseil : un tuyau microporeux qui serpente entre les arbustes est une solution simple, efficace et discrète pour arroser une haie. Vous pouvez le dissimuler de manière esthétique avec un paillage de la gamme Naturen.

Tailler les haies en mélange

Nourrir, tailler

Une seule intervention annuelle en septembre suffit. Avec un sécateur, équilibrez la silhouette de chaque arbuste pour lui conserver des proportions raisonnables et agréables. Allégez la ramure des sujets trop entreprenants qui cherchent à gagner du terrain sur leurs voisins.

Une seule intervention annuelle en septembre suffit.

Rajeunissez les arbustes à fleurs de printemps tous les trois ans, après la floraison, en éliminant le vieux bois (écorce brun grisâtre) au profit des jeunes pousses (écorce verte).

Taillez sévèrement les arbustes à floraison estivale en éliminant courant février/mars, toute les jeunes à 7/10 cm de leur point de départ.

Durant la période de croissance, une « petite coupe saisonnière » à la cisaille (feuillages fins) ou au taille-haies (feuilles larges et bois durs) peut s’avérer nécessaire pour limiter le développement de certaines tiges trop poussantes.

Mon conseil : réduisez tous les deux ans l’épaisseur et la densité des vieilles haies (plus de 5 années de plantation), en éliminant les branches qui se développent vers l’intérieur de la haie et aussi en « défourchant », c’est-à-dire en ne laissant qu’une seule tige partir du même point.

Tailler les haies régulières

Nourrir, tailler

Les lignes géométriques élégantes et sobres de ces haies ne tolèrent pas le négligé. Vous devez donc tailler une fois par an, dès que les nouvelles pousses atteignent la longueur d’un crayon. Utilisez la cisaille à mains pour toutes les interventions de précision (les topiaires par exemple). Pour les grandes longueurs, préférez le taille-haies qui fait gagner du temps. Un modèle à lame courte (50 cm maximum) est plus maniable. Tendez un cordeau pour vous servir de guide.

Mon conseil : si le feuillage des plantes taillées est exempt de maladies, broyez toutes les pousses coupées et épandez les copeaux sur le sol au pied de la haie. C’est la technique du BRF (bois raméal fragmenté), très en vogue aujourd’hui et qui constitue un paillis très performant.

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...