Un jardin bien équipé

Mon jardin

Fabriquer un composteur pour le jardin

Fabriquer un composteur pour le jardin

Le compostage permet de réduire les déchets organiques tout en créant un engrais naturel formidable. Amis du jardin : il ne tient qu’à vous de composter ! Mais, pour bien composter il faut tout d’abord avoir dans son jardin un composteur, puis y placer les bons déchets pour un compost biologique idéal. Suivez le guide !

Le compost en quelques mots

Le compost est utilisé comme engrais naturel pour fertiliser le sol.

Le compost est ce qu’il reste de matières organiques décomposées à l’air libre par les organismes vivants du sol (vers de terres, coléoptères, cloportes, scolopendres, acariens…). Il est utilisé comme engrais naturel pour fertiliser le sol. Son processus de décomposition est semblable à celui de l’humus trouvé en forêt.

 

Fabriquer un compost a 3 avantages :

  • Il permet d’améliorer la qualité des sols grâce à son apport nutritif équilibré en azote, phosphore et potassium.
  • Il est totalement écologique et permet de baisser jusqu’à 40% le volume de nos déchets.
  • Il est gratuit ! Puisqu’il est produit à partir des déchets ménagers et du jardin.

On ne composte pas n'importe quoi !

Ben oui, sinon ça ne sert à rien ! Voici tout d’abord la liste des déchets qui doivent figurer dans le compost. On les classe très souvent en deux catégories : les déchets verts (frais qui pourrissent rapidement) et les déchets bruns (secs et riches en carbones). Ces derniers doivent être plus nombreux que les verts pour éviter d’obtenir une boue nauséabonde !

  • Déchets verts : Taille de haie, Tonte de gazon, Sachets de thé et marc de café, Mauvaises herbes annuelles, Coquilles d’œufs, Epluchures de légumes, Pelures de fruits et cœurs de pommes.
  • Déchets bruns : Feuilles et brindilles sèches, Fleurs fanées, Serviettes en papier, Paille et foin, Epis de maïs avec les tiges, Papier journal déchiré (sans encre toxique), Carton écrasé.
  • Déchets interdits : Excréments d’animaux, Litière de chat, Viande, Poisson, Pain, Métal, Plastique, Aliments cuits, Végétaux malades, Mauvaises herbes vivaces fraîches, Mauvaises herbes vivaces envahissantes (liseron, renouée du japon, herbe aux goutteux), Magazines en papier glacé.

Le matériel nécessaire à la fabrication

Fabriquer un composteur

Puisque nous sommes dans le recyclage, profitons-en pour recycler également des objets existant :

  • 4 palettes de bois,
  • 4 piquets en bois larges d’au moins 5 cm et de même hauteur que les palettes + 20 cm (pour la partie enterrée dans le sol),
  • Des clous et un marteau,
  • Une membrane géo-textile ou un grillage à fines mailles,
  • Une scie,
  • Une fourche.

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Le composteur est monté !

Vous allez voir, c’est presque aussi rapide à dire qu’à fabriquer ! Choisissez un endroit du jardin éloigné de la maison et orienté sud pour éviter les odeurs et favoriser la décomposition des déchets organiques au soleil.

Fabriquer un composteur

  1. 1 - Bêchez le sol. Le composteur doit absolument reposer sur un sol nu pour favoriser le développement des micro-organismes.
  2.  
  3. 2 - Plantez les piquets en carré pour obtenir une largeur équivalente à celle des palettes.
  4.  
  5. 3 - Fixez maintenant les palettes aux 4 côtés du carré en les clouant aux piquets.
  6.  
  7. 4 - Placez une membrane géo-textile ou un grillage à fines mailles afin qu’elle tapisse les parois aérées du composteur. Il évitera que le compost se répande en dehors.
  8.  
  9. 5 - Sciez sur un côté la planche horizontale la plus basse afin de créer une ouverture. Celle-ci vous permettra d’extraire le compost formé sans avoir à aller le chercher au fin fond du réceptacle depuis le sommet !
  10. Vous pouvez si vous le voulez couvrir le composteur avec un couvercle. Son contenu sera ainsi protégé de la pluie et cela favorisera sa montée en température (favorable à la décomposition). Un grand carton épais ou une planche de mélaminé fera l’affaire.
  11.  

Y’a plus qu'à composter !

Fabriquer un composteur

Votre composteur est fin prêt pour accueillir vos déchets.

Pour commencer, placez au fond quelques rameaux ligneux pour favoriser le drainage et l’aération. Apportez ensuite des déchets verts, puis bruns en quantité équilibrée. Aérez le tas au fur et à mesure avec une fourche. Humidifiez les déchets si ils sont trop sec. Ensuite, patientez 4 à 6 mois. C’est le temps nécessaire aux matières déposées pour se transformer en humus.

Enfin, si vous voulez une accélérateur naturel favorisant la décomposition de votre compost, cliquez vite ici pour découvrir l’activateur de compost Naturen, il est utilisable en agriculture biologique !

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...