La Pause Jardin TV

Mon jardin

Créer des boutures

Faire des boutures, même si le terme paraît un peu barbare, c'est un acte de "vrai" jardinier ! Faire des boutures, c'est donner la vie, créer une nouvelle plante avec un morceau  d'une autre plante. 
C'est cette technique simple et pratique qui nous permet, avec un simple petit rameau, de produire de grandes haies, des massifs d'arbustes à fleurs ou de grands arbres...

Comment ça marche ?


La plante a une faculté d'adaptation qui lui permet de prendre vie dans les pires conditions. Un simple petit bout de branche tombé au sol peut donner naissance à une forêt... Ou presque. Et le travail des jardiniers que nous sommes, est de maîtriser cette technique afin de créer ce que l'on appelle une reproduction asexuée. C'est le cas d'autres techniques comme la greffe, le marcottage ou la division de touffe. La plante, elle, se débrouille seule en produisant des graines qui germeront dans le sol et donneront là aussi naissance à un bébé plante.

Ca concerne toutes les plantes ?


Hé ben non ! Avec certaines, les boutures, ça reprend facilement, c'est le cas des arbustes à fleurs ou des plantes de haie. Mais pour d'autres, impossible d'utiliser cette pratique pourtant si simple. Et en plus, l’opération ne marche pas à tous les coups ! Il faut donc faire une dizaine de boutures pour multiplier ses chances de réussite.

Les principaux types de bouture.


Il existe différentes méthodes de boutures :  
-    La bouture simple, l'explication est dans la vidéo (automne ou printemps),
-    La bouture à talon, en conservant un petit morceau de tige (automne ou printemps),
-    La bouture en vert, en conservant des petites feuilles au sommet de la bouture, c'est le cas pour les plantes à feuillage persistant (été),
-    La bouture de racine, ou de rhyzome, pour les bambous par exemple (printemps),
-    La bouture d'écaille, pour les bulbes de lis, en prélevant une écaille sur le bulbe (printemps),
-    La bouture dans l'eau, en installant la tige dans l'eau, les racines se mettent à pousser et vous replantez ensuite (toute l'année).
-    La bouture herbacée, réservée aux plantes vivaces, avec une tige bien verte (printemps été).

Comment faire ?


En prélevant simplement un morceau de la plante mère, en général un bout de tige, et en l'installant dans des conditions particulières (eau ou terreau), vous obtenez une nouvelle plante, exactement la même variété trait pour trait de la plante ou a été effectué le prélèvement. Ensuite, lorsque la bouture a développé ses racines, vous pouvez l'installer dans un plus grand pot ou même en pleine terre, dans son futur emplacement en fonction de la plante choisie.

Et si l'envie vous prend, vous pourrez aussi faire des échanges avec les voisins, offrir des plantes à vos amis, votre famille, créer une nouvelle haie...
La bouture, c'est facile, c'est gratuit, c'est sympa et ça marche presque à tous les coups, ça serait dommage de ne pas vous lancer  !!!

 

Produits associés

Toutes les vidéos

Les plantes vertes et fleuries décorent nos intérieurs avec beaucoup de panache, elles sont souvent de véritables sources de bien-être et de fierté. Mais dès qu’elles montrent des signes de fatigue ou jaunissent, aïe, aïe, aïe… C’est un vent de panique qui souffle sur la maisonnée.

Dans la vie, il y a des cactus… Et même un certain nombre, parce que la famille compte plus de 2000 espèces différentes ! Alors rassurez-vous, y’en aura pour tous les goûts.

En petit nom d’oiseau « courge » n’est pas forcément un qualificatif très apprécié ! Par contre, au jardin, la famille des cucurbitacées fait souvent l’unanimité : on adore.

Pourquoi faut-il tailler les fruitiers ? A la fin, on se le demande car il faut bien l’avouer, la taille, c’est toujours complexe et on a une peur bleue de tout faire de travers ! Mais par contre, quel bonheur d’avoir ses propres fruits, d’aller à la maraude même dans son propre verger.

Le Ficus est un arbre tropical originaire d’Asie, qui, lorsqu’il est cultivé dans ses conditions, peut atteindre 30m de haut. En latin « Ficus » veut dire « Figuier », le plus plébiscité est le Ficus ‘benjamina’ qu’on appelle aussi « Figuier pleureur », mais ne cherchez pas les figues. Sous notre climat continental, ce végétal est cultivé en plante verte d’intérieur.

Au siècle dernier, le potager était vivrier et devait être assez grand pour nourrir toute la famille. Et les longueurs des rangs de pommes de terre, les lignes de poireaux, haricots, carottes… Parfois, le jardin était quasi un champ ! Aujourd’hui, après un petit passage à vide, le potager fait son grand retour mais au carré… dans des bacs.