Créer son jardin

Mon jardin

Connaitre son jardin

Connaitre son jardin

Le bon jardinier, à votre avis, quel est son profil type ? Quelque fois, nous serions tentés de penser qu'il s'agit de celui qui est capable de reconnaître une plante rien qu'en voyant sa fleur ou sa feuille... Non, ça c'est un passionné qui a de la mémoire, cela dit, c'est bien aussi ! Mais le bon jardinier, le vrai, c'est celui qui connaît son jardin !

Une fois la maîtrise du jardin en poche, il vous sera aisé d'installer toutes les plantes correspondant à cet écosystème si particulier qu’est votre lopin de terre à vous. Et lorsque vous aurez installé les plantes les plus adaptées, après, vous pourrez jouer les stars en reconnaissant toute vos plantes du premier coup d'œil.

Pour bien réussir son jardin, il suffit de se référer aux besoins primaires des plantes.

 

Pour bien réussir son jardin, il suffit de se référer aux besoins primaires des plantes, vous allez voir, c'est bête comme chou, ou comme patate, ou comme pissenlit... Bref, en résumé, c'est vraiment très simple !

Serre Jardin

Le climat

Bon, d'accord, certains vous dirons qu'avec le réchauffement climatique, tout est permis et les lauriers roses vont fleurir du côté de Chamonix. Peut-être... Mais pas dans les 100 prochaines années d'après les prévisions les plus "optimistes". Donc, le premier élément à maîtriser dans son jardin, c'est la température : les zones chaudes, les zones froides, les murs blancs, les coins au soleil, les parties en plein vent et en particulier pendant l'hiver.
 
Climat jardin
 

Le premier élément à maîtriser dans son jardin, c'est la température !

 
Quelques fois, vous pourrez repérer au printemps les plantes les plus en avance, et en fonction du coin du jardin, vous verrez des différences notoires. Une fois ces zones chaudes et froides déterminées, il vous sera facile d‘installer les "frileuses" ou les "courageuses" au chaud... Ou au frais !

Le sol

Important pour le développement des racines, et donc capital pour la survie de la plante. Chaque jardin peut avoir un sol bien différent de celui du voisin. Acide, calcaire, lourd, caillouteux, drainant, frais, humifère, sableux... Si vous connaissez le sol et sa structure, vous vous éviterez bien des erreurs et vous ferez, en plus, des économies. Inutile par exemple d’ajouter un engrais riche en azote dans un terrain azoté ! Pourquoi donc ajouter encore de la chaux dans un terrain trop calcaire ? Et pourquoi ne pas planter une collection de rosiers dans un terrain riche en magnésie, puisqu’ils adorent ça !

Sol jardin

Pour mieux connaître votre sol, réalisez une analyse de terre.

Certes, ça vous coûtera un peu d’argent au départ, mais ensuite, à vous la belle vie. Le poète a dit, "si tu connais ton sol, tes plantes seront heureuses". C'est pas le poète qui a dit ça, c'est le jardinier, mais ils sont cousins tous les deux, alors....

 

L'exposition


Ça, c'est plus facile. Soleil ou ombre, vous verrez, c'est simple à voir ! Le potager préfère le plein soleil, évitez de le placer sous les arbres, et les plantes de terre de bruyère se positionnent sous les arbres, mais en terre de bruyère, dans un sol acide. Ça va ? Vous suivez ?

Exposition jardin

L'eau

Installez un robinet le plus près possible des espaces à suivre en arrosage, et ajoutez aussi des récupérateurs d'eau, c'est encore moins cher !

L'eau doit être surveillée comme le lait sur le feu… Si l’on peut dire. L'eau peut vite devenir encombrante dans le jardin, en fonction de la nature du sol. Repérez les zones un peu plus humides, vous pourrez y planter des saules, des cornouillers et toutes ces plantes demandeuses en eau. Elles aideront à limiter la présence de l'eau et se développeront dans leurs meilleures conditions.

Et si l'eau n'est pas disponible, n'oubliez pas qu'elle est indispensable pour l'arrosage du potager et des massifs de petites fleurs. 

 

Le jardin du voisin

Ça, c'est le petit truc en sus du jardinier malin ! En plus de sympathiser avec le voisin, histoire de se faire payer l'apéro, le jardin du voisin est une source d'inspiration et une mine de renseignements inégalable. Le voisin, celui qui est là depuis des années, a essuyé les plâtres, il a appris tout seul, sur le terrain, à coup d'échecs successifs, il sait tout ce que vous cherchez à savoir depuis votre arrivée.

tomates jardin

Le voisin aura à cœur de vous raconter comment faire, il vous montrera les plantes les plus vigoureuses, les légumes les plus productifs. En clair, il va vous donner toutes les clés de votre jardin. Et si jamais le contact n'est pas immédiat, c'est votre capacité d'observation qui fera le reste... Si les rhododendrons plantés l'an dernier par le voisin sont déjà dans un état déplorable, n'insistez pas, nous sommes dans un terrain calcaire, il faudra choisir une autre plante. Vous savez ce qu'il vous reste à faire ? Mes amitiés à vos voisins...

Lorsque vous aurez bien maitrisé les secrets de votre jardin, il vous restera à choisir les plantes en fonction de ces différents paramètres. Et si vous n’y connaissez rien, avec tous ces relevés, votre pépiniéristes préféré pourra trouver LA plante la mieux adaptée à la situation.
Vous ne connaissez pas encore les plantes, mais avec la connaissance de votre jardin, vous êtes déjà un bon jardinier !

 

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...