Les cultures de A à Z

Mon jardin

Conifères : Planter, semer

Conifères : Planter, semer

Tout le monde le sait : d’une manière générale, les conifères préfèrent un sol légèrement acide. Mais ce n’est pas leur seule préférence. Rentrons un petit peu dans le détail !

Précautions sur le choix du sol

Planter, semer

Hormis le cyprès-chauve qui pousse naturellement les pieds dans l’eau dans les marais du sud des États-Unis, tous les conifères détestent les terres imperméables. Un sol léger, poreux, bien drainé, enrichi en humus assurera la bonne croissance de vos conifères.

Mon conseil : dans les terres argileuses, effectuez des amendements de sable siliceux grossier qui vont permettre une aération du sol, ainsi qu’un chaulage (apport d’amendements pour corriger l’acidité du sol) qui décoagule l’argile. Complétez avec des matières organiques (composts, fumiers, terre de bruyère, tourbe) pour rééquilibrer l’ensemble.

Planter

Bien que la présentation courante en conteneur (pot de plastique noir dans lequel la plante a été cultivée) permette une mise en place toute l’année, plantez de préférence les conifères en septembre-octobre ou en mars-avril.

Plantez de préférence les conifères en septembre-octobre ou en mars-avril.

Creusez un trou d’au moins 50 cm de profondeur et de côté ou de deux fois le volume de la motte s’il s’agit d’un grand sujet. Incorporez à la terre d’origine un amendement organique dans une proportion de 15 % du volume travaillé. Vous pouvez utiliser la tourbe fertile Naturen, tourbe enrichie de compost et de fumier, idéal pour la plantation.

Jetez au fond du trou deux poignées de corne broyée torréfiée Naturen qui constituera une bonne réserve nutritive. Enterrez la motte de 3 à 5 cm, pas plus et terminez par un arrosage copieux (de 10 l à 50 l selon la dimension du conifère).

Mon conseil : si possible, ouvrez le trou de plantation un mois avant pour que la terre s’aère et s’humidifie bien en profondeur. Veillez à ne pas briser la motte au moment de la mise en terre d’un conifère, sinon la reprise serait compromise.

Encore quelques conseils …

Les conifères offrant une importante résistance au vent, tuteurez systématiquement les sujets à port érigés. Fixez au moyen de haubans les plantes déjà bien développées en tendant trois câbles attachés par un collier en caoutchouc maintenu aux trois-quarts de la hauteur du tronc et fichés dans le sol avec des piquets.

Plantez les grands conifères en isolé afin d’apprécier leur silhouette majestueuse. Constituez des haies avec : cyprès, faux-cyprès, if et thuya. Utilisez les innombrables formes naines pour décorer les bacs sur la terrasse, habiller les talus (il existe de nombreuses variétés à port étalé, voire rampant), orner une rocaille ou s’intégrer dans les massifs d’arbustes.

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...