Les cultures de A à Z

Mon jardin

Conifères : Nourrir, tailler

Conifères : Nourrir, tailler

On les choisit parfois pour cela : les conifères, c’est la tranquillité ! Mais cela n’exclut tout de même pas quelques soins, et aussi quelques précautions quant à la taille sur ces végétaux qui n’aiment pas bien les jardiniers au sécateur trop vorace !

Nourrir

Même si la plupart des conifères s’accommodent des terres pauvres, une fertilisation régulière et raisonnée assure une croissance harmonieuse (stimulation par l’azote), un bon ancrage des racines dans le sol et des branches solides (rôle du phosphore), une meilleure résistance naturelle aux maladies (grâce à la potasse) et un coloris du feuillage plus intense (action de la magnésie).

Mon conseil : les racines des conifères étant sensibles aux brûlures dues à une concentration trop importante de sels minéraux dans le sol, fertilisez de préférence une seule fois par an au printemps avec un engrais 6 mois (Osmocote Arbustes, buis et conifères par exemple).

Tailler

Nourrir, tailler

Les conifères formant naturellement une silhouette équilibrée, ils ne nécessitent pas de réelle taille de formation. Intervenez surtout sur les espèces à croissance rapide ou les sujets qui se dégarnissent, afin d’augmenter la densité du feuillage. Contrairement aux feuillus, les conifères ont du mal à développer des nouvelles pousses sur les rameaux de plus de trois ans. Ayez donc la main légère avec le sécateur, hormis avec l’if qui supporte bien les tailles sévères !

Pour obtenir une végétation plus dense, coupez au printemps d’un tiers de leur longueur, les pousses de l'année (chandelles) des pins, avant que les aiguilles ne soient déployées.

Vers la fin juin, réduisez entre un tiers et la moitié de leur longueur les pousses de l'année des conifères à écailles (thuya, genévrier, cyprès, faux cyprès, etc.) afin d'obtenir une forme conique bien dense.

Mon conseil : ne coupez jamais la pousse terminale (flèche) des conifères de forme pyramidale ou colonnaire.

Arroser

Un manque d’eau peut provoquer le jaunissement, un arrêt de la croissance et même une chute partielle des aiguilles.

Un manque d’eau peut provoquer le jaunissement, un arrêt de la croissance et même une chute partielle des aiguilles.

Par temps chaud et sec, arrosez tous les dix jours, à raison de 10 l pour un conifère de moins de 1 m de haut, 20 l pour un sujet de moins de 3 m, 30 l pour un petit arbre jusqu’à 6 m de haut, 40 l s’il atteint 10 m et 50 l pour un conifère encore plus grand.

L’arrosage au goutte à goutte ou avec un tuyau poreux est déconseillé pour les conifères car l’eau reste concentrée dans les 10/15 premiers centimètres du sol. Cela incite les racines à se développer dans les couches superficielles au lieu de s’enfoncer en profondeur, d’où une plus grande sensibilité de la plante à la sécheresse.

Mon conseil : dans les sols très poreux (sableux), arrosez deux fois plus souvent, mais en quantité deux fois moindre afin d’éviter les déperditions d’eau. Après une journée de canicule, douchez le feuillage (bassinage) afin de réduire les risques d’une attaque d’araignées rouges.

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...