La Pause Jardin TV

Mon jardin

Les cochenilles

Un grand classique !!! A force de la croiser dans les jardins, avec ses potes les pucerons, on pourrait presque penser que le jardinier et elle... Y'a comme un petit parfum de je t'aime moi non plus. Et ben non, je déments formellement. Nous, la cochenille, on ne l'aime pas !

 

C'est qui celle là ?

Bon, on va pas se fâcher de trop, elle a son rôle aussi dans la nature, savez-vous qu'on se sert encore d'elle aujourd'hui comme d'un colorant alimentaire... Le E120 inscrit sur les emballages de votre casse croute, c'est de la cochenille... Burk !

Mais pour nous jardinier, la cochenille est ce petit insecte blanc, qui ressemble à du coton et qui se retrouve sur les tiges ou à la base des feuilles de nos ficus et d'autres plantes encore.

 

cochenille

 

Elle peut avoir cet aspect cotonneux, elle peut aussi avoir une carapace brune, grise ou noir

 

Et les dégâts ?

Ne nous arrêtons pas sur son mode de vie, ca n'intéresse personne de savoir que la femelle reste sur les plantes, immobile, et c'est le mâle, beaucoup plus petit, qui va féconder les petites femelles avant de mourir... Et ainsi de suite...

Nous, jardinier, ce qui nous intéresse, ce sont les dégâts que provoque la cochenille sur nos plantes. Elle se pose là, et avec son rostre, elle suce la sève des plantes qui s'affaiblissent naturellement. Tout d'abord, ce sont quelques feuilles qui jaunissent, mais si l'attaque est sévère, la plante peut être en danger

 

Pour repérer les cochenilles...

Il y a bien sûr ces petites traces de coton, puis, s'il y en a plus, ce sont de véritables colonies qui se développent sur les pousses. Mais le plus marquant et le plus simple, c'est le miellat. Le miellat est une sécrétion produite par les insectes "suceurs", ceux qui sucent la sève des plantes, comme les pucerons et nos cochenilles. Le miellat est un liquide incolore et particulièrement collant. Si en passant à proximité de votre ficus et si, la chaussure reste un peu collée sur le sol, là, c'est sûr, il y a des cochenilles dans l'arbre et il faut passer à l'action.

 

Action... Réaction !

S'il n'y a que deux cochenilles à se battre en duel sur votre ficus, là, vous pouvez les retirer avec un coton-tige imbibé d'alcool. Si la situation devient plus complexe, il existe des produits anti-cochenille, à base d'huile de colza par exemple. Ces produits à pulvériser sur la plante permettront de réduire la population de bestioles. Mais attention, la bête est solide... Observez attentivement la plante ensuite pour ne pas les voir revenir. Après une attaque de cochenille et le traitement adéquat, la plante est affaiblie et il faudra lui redonner un petit coup de peps avec une petite dose de fertilisant, histoire de lui redonner le moral... Mais aussi la nourriture dont elle a besoin.

 

La cochenille peut vous rendre visite toute l'année ! Ouvrez l'oeil, c'est mieux des plantes sans cochenilles !

 

 

Produits associés

Toutes les vidéos

Les plantes vertes et fleuries décorent nos intérieurs avec beaucoup de panache, elles sont souvent de véritables sources de bien-être et de fierté. Mais dès qu’elles montrent des signes de fatigue ou jaunissent, aïe, aïe, aïe… C’est un vent de panique qui souffle sur la maisonnée.

Dans la vie, il y a des cactus… Et même un certain nombre, parce que la famille compte plus de 2000 espèces différentes ! Alors rassurez-vous, y’en aura pour tous les goûts.

En petit nom d’oiseau « courge » n’est pas forcément un qualificatif très apprécié ! Par contre, au jardin, la famille des cucurbitacées fait souvent l’unanimité : on adore.

Pourquoi faut-il tailler les fruitiers ? A la fin, on se le demande car il faut bien l’avouer, la taille, c’est toujours complexe et on a une peur bleue de tout faire de travers ! Mais par contre, quel bonheur d’avoir ses propres fruits, d’aller à la maraude même dans son propre verger.

Le Ficus est un arbre tropical originaire d’Asie, qui, lorsqu’il est cultivé dans ses conditions, peut atteindre 30m de haut. En latin « Ficus » veut dire « Figuier », le plus plébiscité est le Ficus ‘benjamina’ qu’on appelle aussi « Figuier pleureur », mais ne cherchez pas les figues. Sous notre climat continental, ce végétal est cultivé en plante verte d’intérieur.

Au siècle dernier, le potager était vivrier et devait être assez grand pour nourrir toute la famille. Et les longueurs des rangs de pommes de terre, les lignes de poireaux, haricots, carottes… Parfois, le jardin était quasi un champ ! Aujourd’hui, après un petit passage à vide, le potager fait son grand retour mais au carré… dans des bacs.