S'amuser au jardin

Mon jardin

Une citrouille d’halloween

Une citrouille d’halloween

Si il est amusant de transformer une citrouille en Jack O’Lantern d’Halloween chaque 31 octobre, il est aussi passionnant de la cultiver et de la voir se développer de l’été jusqu’à l’arrivée de l’automne.

Cet article est donc divisé en deux parties distinctes en fonction du moment de l’année où vous le découvrirez : vous lisez cet article en septembre ou en octobre pour préparer Halloween ? Allez directement au chapitre « La citrouille d’Halloween ». Vous souhaitez vous lancer dans ce joli et volumineux défi et faire pousser cette cucurbitacée rousse ?  Un bon moyen pour occuper vos enfants en octobre. Alors, commencez par le commencement ! Bonne lecture.

La culture des citrouilles d'halloween

La culture de la citrouille n’est pas difficile, mais comme pour toute culture vous devez respecter quelques règles essentielles :

1. Semis

Faites germer à la mi-avril des graines à l’intérieur d’un pot en les enterrant à plat de trois fois leur hauteur. Arrosez (mais pas trop car la graine pourrit rapidement) et patientez environ 3 semaines. La germination devrait survenir au bout de 5 à 7 jours.

Une citrouille d’halloween

2. Transplantation

La citrouille aime le soleil, la chaleur, mais déteste le vent. Aussi si vous transplantez un peu tôt dans la saison, il est préférable de couvrir vos plants à l’aide d’une mini-serre qui mettra la plante à l’abri du froid et du gel. Une fois transplantée, arrosez la plante, le sol devant rester humide tout au long de la saison de croissance.

La citrouille aime le soleil, la chaleur, mais déteste le vent.

Dès que le plant possède une à deux vraies feuillous pouvez transplanter en terre en prenant soin de ne pas abîmer les première racines. Dans l’idéal, votre sol aura été préparé à l’automne précédant la culture de votre citrouille. Pour cela il aura été retourné et fertilisé avec du compost et du fumier. Le sol idéal pour une bonne pousse et croissance est un sol légèrement acide (Ph entre 6,5 et 6,8).

 

Une citrouille d’halloween

 

3. Culture de la citrouille

La plante se met à se développer au sol. Lorsqu’elle commence à créer des lianes secondaires et tertiaires supprimez ces dernières pour ne pas affaiblir la plante. Au plus fort de l’été, le plant va se mettre à fleurir. Tout d’abord les fleurs mâles, nombreuses et à longue tige, puis, plus tard, les fleurs femelles facilement reconnaissables à leur bourrelet (ovaire) sous la fleur.

4. Pollinisation

Vous avez deux solutions pour la pollinisation :

  • Laisser faire Dame Nature (c’est à dire, les abeilles et autres insectes volants)
  • Faire vous-même la pollinisation.

Pour cela c’est très simple : coupez les fleurs mâles bien fraîches, retirez délicatement les pétales afin de ne garder que les pistils (l’organe reproducteur mâle).

Frottez ensuite les pistils sur les étamines des fleurs femelles en n’oubliant aucun segment. Maintenant, vous n’avez plus qu’à attendre que le fruit de ces ébats torrides pousse.

Une citrouille d’halloween

 

5. Sélection du fruit

La citrouille grandit vite et sollicite énormément la plante mère. Attendez de voir pousser plusieurs d’entre elles sur le même plant et ne gardez que celle qui vous semble la plus vigoureuse (par sa taille, mais aussi dont la tige est verte et grosse et dont la forme générale est harmonieuse).

Si vous doutez de votre choix, l’idéal est alors de faire pousser 2 plants distincts pour enfin ne sélectionner qu’une citrouille par plant.

Une citrouille d’halloween

Lorsque le fruit se met à grandir, vous veillez à ne pas créer de tension dans la queue ou la vigne afin d’éviter qu’elle se torde, s’asphyxie et/ou se casse. En effet, tant que la courge n’est pas arrivée à maturité, elle se nourrit par ce cordon ombilical vital qui la relie à la plante mère.

Pendant toute la période de croissance n’oubliez pas d’arroser quotidiennement votre plant afin que la terre reste humide en permanence. Afin de favoriser le maintien de l’humidité, je vous conseille de mettre un paillage qui maintiendra le taux d’hygrométrie et permettra à la plante de supporter plus facilement les variations du thermomètre (tout en protégeant la culture des plantes parasites).*

Lorsque la citrouille prend du volume, placez une planche en bois carrée ou une dalle sous elle pour qu’elle ne soit plus en contact avec le sol, lui évitant ainsi de moisir en cas de trop forte humidité de la terre. À l’arrivée de l’automne, il n’est pas rare que la tige s’assèche ou se casse. Le fruit alors adulte continue de mûrir et se colore, mais il ne grossit plus. La couleur de votre citrouille dépend uniquement de son espèce et non de son stade de maturité.

 

Une citrouille d’halloween

La citrouille d’halloween

Un peu d’histoire

Halloween est une fête populaire venue d’Irlande et d’Ecosse célébrée chaque 31 octobre à la veille de la Toussaint. Tombée dans l’oubli, elle est redevenue populaire (et commerciale) en Europe grâce à l’influence de la culture américaine à la fin des années 1990.

C’est un merveilleux moment pour les enfants qui se déguisent alors en monstres, lutins, farfadets et sorcières pour effrayer le voisinage en échange de friandises. À cette occasion, les citrouilles sont évidées et on dessine des fenêtres pour les éclairer ensuite de l’intérieur à l’aide de bougies (légende de Jack O’ Lantern).

Une citrouille d’halloween

Evider la citrouille d'halloween

Que vous l’ayez cultivée ou achetée sur le marché, la règle d’or pour une belle citrouille « Jack O’ Lantern » est qu’elle soit bien orange et régulière dans sa forme (bien ronde et suffisamment grosse pour être évidée).

1. Découpez tout d’abord la citrouille à son sommet (là ou il y a la queue) en formant un arc de cercle. Pour cela prenez un couteau pointu et à la lame épaisse afin qu’elle ne plie pas ou ne casse pas lors du découpage. Les enfants : laissez cette étape à vos parents ou grands frères et sœurs.

2. Prenez une grande cuillère en métal au manche solide (tenez là à sa base pour avoir plus de force et d’efficacité dans le geste) et commencez à évider l’intérieur de la courge jusqu’à obtenir une grande cavité dont il ne reste plus que la paroi épaisse de la peau de la citrouille.

Donner une âme à votre citrouille d'halloween

  • Avant de vous lancer dans le découpage des fenêtres (yeux, nez, bouche) dessinez au crayon feutre les motifs qui seront ensuite découpés. Le web regorge de nombreuses photos qui seront autant de sources d’inspiration pour vous inspirer et arriver à vos fins.
  • Découpez avec un couteau pointu et solide les fenêtres. Pour éviter de massacrer votre motif, commencez toujours par planter votre couteau au centre la figure à découper puis élargissez votre rayon d’action depuis le centre en découpant la fenêtre morceau par morceau.
  • Une fois le trou formé, c’est le moment des finitions et des retouches afin que les orbites et la bouche soient les plus parfaites et impressionnantes possibles (la citrouille doit faire peur et non faire rire).
  • Pour l’éclairer, choisissez une bougie large et courte (pour ne pas brûler la courge) qui se consume doucement (pour briller plusieurs heures) que vous placerez en son milieu.

Nous sommes bien d’accord que la citrouille d’Halloween ainsi allumée sera placée dehors loin de tout support inflammable, afin d’éviter que cette fête païenne ne se transforme en Feu de la Saint-Jean avant l’heure (ce n’est pas la bonne saison, désolé).

N'hésitez pas à nous proposer vos photos et vidéos de citrouilles ainsi que vos recettes sur notre page facebook.

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...