Créer son jardin

Mon jardin

Les carrés potager

carré potager

Ils ont le vent en poupe, les carrés potagers ! Et pourquoi donc ? Simplement parce qu’ils ne prennent pas beaucoup de place, ils sont faciles à gérer et en plus, ça marche… les récoltes vont bon train ! Alors pourquoi s’en priver ?

Quels types de carrés potagers ?

Choisissez en fonction de l’espace à investir ! Au balcon ou à la terrasse, optez pour des structures plutôt rectangulaires et sur roulettes, histoire de gagner de la place et de pouvoir bien positionner votre potager en plein soleil tout au long de la journée si besoin.

Choisissez votre carré potager en fonction de l’espace à investir !

Au jardin, l’exposition sera également plein soleil sud/sud-ouest, abritée des grands vents et plutôt proche de la maison afin de ne pas faire des kilomètres pour aller chercher votre repas ! Pensez aussi au point d’eau, et au mieux, installez un récupérateur à proximité de vos carrés.


Et pour la mise en place des carrés ?

Réalisez des châssis en bois de 1,20 m de côté et entre 20 et 30 cm de haut. Vous pouvez remplacer le bois par des plantes, des bordurettes à planter, des demi-rondins ou des fascines de châtaignier, pour un effet médiéval. Exposez les carrés potager au soleil, dans un endroit dégagé et chaud. Laissez entre chacun un espace de 80 cm pour les allées. Allées que vous pourrez matérialiser par du gravier, des planches de bois, de l’herbe, etc. Remplissez les carrés d’un mélange de terre et de terreau.

Mise en place du carré potager

Délimitez ensuite par des fils 4 lignes et 4 colonnes de 30 cm chacune. Et voilà, vos 16×4 carrés sont prêts à recevoir vos futurs légumes, tous à portée de bras !

Pourquoi ne pas accoler un treillis sur un des côtés ? Vous y ferez pousser des espèces grimpantes comme les haricots à rames, les courgettes d’été, les pois, les tomates. Et pensez aux variétés retombantes pour décorer les bords des carrés surélevés.

 En terrasse ou en balcon, installez une couche drainante (un lit de billes d’argiles par exemple) au fond du carré potager et prévoyez l’écoulement de l’eau en excès.

Quels légumes en association de votre carré potager ?

 

  • Les carottes, par leur odeur, font fuir la mouche de l'oignon (Hylema antiqua) et la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella), à semer donc entre les rangs. Par contre, pour éloigner la mouche de la carotte (Psila rosae), mieux vaut ajouter du marc de café au terreau avant de semer !

Favoriser les associations de plantes au potager

  • Sauge, romarin, thym, moutarde, persil, trèfle, céleri et tomates éloignent la piéride du chou (papillon), les limaces et les escargots. Mais n'oubliez-pas que c'est la seconde génération de ce papillon qui fait des dégâts... Inutile de se précipiter sur son pulvérisateur aux premiers vols de ces papillons !
  • Le myosotis est un excellent compagnon pour les cultures de framboisiers. Son odeur permet d’éviter la prolifération du ver du framboisier.
  • L'hysope évite aux choux les pontes des mouches blanches.
  • La menthe verte ou poivrée va éloigner les pucerons noirs des rosiers.
  • Plantez du fenouil à proximité des salades pour les protéger des attaques de limaces! Celui-ci dégage une odeur que ne supportent pas les limaces...
  • La lavande déplaît aux fourmis, limaces et escargots et protège les roses contre les pucerons.
  • L’absinthe ou armoise déplaît à beaucoup d’insectes. On la plante traditionnellement près des groseilliers pour protéger ceux-ci des parasites.

 

D’autres plantes servent d'appâts ou de leurres aux insectes :

  • La moutarde attire le papillon blanc des choux.
  • Les choux gras attirent les mineuses.
  • Les aubergines attirent les doryphores.
  • Les capucines attirent les pucerons.

 

Les rotations de cultures pour ne pas épuiser le substrat des bacs 

Quelques légumes dits pérennes (qui restent en place plusieurs années) dérogent à cette règle : ce sont les asperges, les artichauts, les rhubarbes, les poireaux et choux perpétuels, les topinambours...

En pratique, on classe les plantes potagères en trois groupes selon leurs exigences et affinités :

Premier groupe des plantes potagères

 

Les légumes dits "feuilles" comme la mâche, le chou, les salades, l'épinard... qui se plaisent en compagnie des solanacées comme la tomate, la pomme de terre, le poivron, l'aubergine.

 

Deuxième groupe des plantes potagères

 

Les légumes dits "racines" comme la carotte, le panais, le radis, la betterave, le navet s'associent à merveille avec les légumes dits bulbes comme l'ail, l'oignon et l'échalote.

 

Troisième groupe des plantes potagères

 

Les "légumineuses" ou plantes à gousses (légumes grains) comme la fève, les pois, les haricots ont des exigences similaires aux cucurbitacées (légumes fruits) que sont les melons, les courges, les potirons, les citrouilles et les concombres.

Commencez par diviser votre potager en quatre zones. Chacune se verra dédier chaque année, par rotation, à un de ces groupes.

Au même emplacement se suivront ainsi des cultures de légumineuses, puis l'année suivante les légumes-racines, puis les légumes feuilles.

La quatrième année, semez un engrais vert pour laisser la terre se reposer et s'enrichir naturellement avant d'entamer un nouveau cycle de culture, toujours dans le même ordre.

Ne négligez pas un apport annuel de matière organique (fumier ou compost bien décomposé) afin d'entretenir la fertilité du sol et faciliter l'utilisation des engrais organiques ou chimiques par les plantes.

 En particulier, avant la plantation sur la parcelle de légumes-fruits, ajoutez du compost. Ces légumes sont en effet très gourmands en éléments nutritifs.

 

Motte Roland

Par Roland Motte

Expert Jardinier-créateur Roland intervient dans les métiers du jardin depuis plus de 30 ans

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...