Un jardin bien équipé

Mon jardin

Un barbecue inratable

Un barbecue inratable

Le barbecue ou BBQ, est le compagnon de tout bon vivant ayant un jardin (ou une terrasse), des amis (c’est mieux) et pour qui le mot « jardin » rime avec convivialité et simplicité. Simplicité dites vous ? Oui c’est sûr ! Encore faut-il ne pas se louper. Suivez le guide pour devenir incollable sur la brochette et mettre le feu durant vos longues soirées d’été.

Une invention vieille comme le monde !

Notre illustre ancêtre l’homme de Cro-Magnon en cuisant ses aliments fut probablement l’inventeur du BBQ. Plus proche de nous, les grands conquistadors ont remis au goût du jour et peaufiné la technique et les recettes lors de leurs interminables expéditions à la découverte du nouveau monde.

bbq Késako ?

Un barbecue inratableDrôle de nom vous ne trouvez pas ? Les experts se disputent deux origines :

  • Pour certains le nom viendrait de « barbe à queue » qui signifiait « faire cuire l’animal embroché de la tête à la queue ».
  • Pour d’autres, il viendrait d’un idiome « barbacoa » que les indiens des Caraïbes utilisaient pour décrire la grille de bois sur laquelle ils préparaient leurs aliments. À vous maintenant d’épater la galerie en choisissant l’une ou l’autre de ces versions et briller entre amis pendant vos chaudes soirées d’été.

Une envie… des bbq

Il existe des barbecues pour tous les goûts et toutes les bourses.

BBQ au charbon de bois

Son seul inconvénient c’est l’entretien une fois le BBQ fini (cendres).

Probablement le plus populaire. Pratique, mobile, il se décline dans tous les formats et les coloris. 

BBQ électrique

Son défaut : il est à mobilité réduite puisque branché sur secteur. Pensez à la rallonge le cas échéant.

Le barbecue du citadin et de l’homme pressé. Il permet un usage aussi bien en intérieur que dehors (jardin, terrasse, balcon). Il est normalement impossible de carboniser ses aliments, puisque la chaleur est constante et maîtrisée. 

BBQ à gaz

Son seul défaut c’est son prix… mais bon on ne peut pas tout avoir non plus !

C’est la Rolls Royce des barbecues. Le gaz permet une chaleur régulée et instantanée pour une cuisson toujours parfaite et sans transfert de goût ni d’odeur sur les aliments. 

BBQ en briques

Son point faible : il est (évidemment) immobile !

C’est le modèle grands espaces ! Qu’il soit à fabriquer soit même ou prêt à poser il faut bien vérifier ses dimensions car vous n’êtes pas autorisé à construire n’importe quoi dans votre jardin. Pour ne pas être embêté par votre voisin ou bien encore par votre Mairie, celui-ci ne doit pas dépasser 2 m de surface au sol et 1,50 m de hauteur. 

Les 10 commandements pour la survie en mode bbq

Pour éviter que votre soirée BBQ se transforme en bal des ardents, voici les 10 commandements qu’il vous faudra respecter :

  • Lors de sa première utilisation, le manuel fourni tu liras et respecteras.
  • Dans un endroit dégagé et à l’abri du vent ton bbq tu placeras.
  • Un sol stabilisé et plat tu choisiras.
  • Ton BBQ après allumage toujours tu surveilleras.
  • La torche humaine tu éviteras (en évitant l’alcool ou l’essence pour allumer ton BBQ)
  • Un BBQ à la norme NF et ou CE tu achèteras
  • Tes enfants et animaux du feu tu éloigneras.
  • Un seau à portée de main tu tiendras ou (mieux encore), d’un petit extincteur tu t’équiperas.
  • Des gants adaptés et des bons outils tu auras (longue fourche, pince, etc…)
  • Les vêtements amples tu banniras.

Réussir ses grillades

Et là vous vous dites… « C’est pas trop tôt, il nous parle enfin des grillades ! »

Un expert du BBQ se devait de tout savoir avant de se lancer dans cette ultime étape. Et ne dit-on pas qu’il faut garder le meilleur pour la fin/faim.

  • BBQ au charbon de bois = allumez le 45 mn à 1 heure en avance afin que les braises soient prêtes et le foyer chaud lorsque vous aurez décidé de cuire vos aliments. Placez votre grille au minimum à 10 cm au dessus du foyer.
  • Huilez votre grille avant usage = cela évitera que les viandes (surtout les blanches) collent et s’accrochent lorsque vous les retirerez du feu.
  • Nettoyez votre grille après usage = avec une brosse en fer (pas de produit détergeant).

Ensuite, faites cuire vos aliments en prenant bien en compte qu’ils possèdent tous un temps de cuisson variable :

Un barbecue inratable

  • Viandes rouges comme le bœuf = cuisson forte et rapide pour être saisies en surface et tendre à cœur.
  • Viandes blanches comme le poulet, la dinde, le lapin = cuisson plus douce et plus lente pour que la viande soit cuite uniformément.
  • Poissons = placez-les plutôt loin du foyer et surveillez attentivement la cuisson pour qu’ils ne finissent pas carbonisés.
  • Légumes = même si il est fréquent de voir des brochettes mélangeant viande et légumes, il est préférable de les cuire à part, car ils sont bien plus fragiles que la viande et demandent donc une cuisson plus douce.
  • Pommes de terre et maïs = une astuce, faites les cuire à la vapeur avant de les placer sur le bbq pour les griller, sinon ils risquent d’être trop longs à cuire.
  • Merguez et saucisses = ne les percez pas ! Le jus gras attise le foyer et les trous occasionnés accélèrent la cuisson et le dessèchement de la farce. C’est ballot.

Salez vos viandes seulement après cuisson, car comme pour nos amis les escargots, le sel provoque le dégorgement des viandes et les rend plus sèches et caoutchouteuses.

Variez les plaisirs ! C’est si facile

 

  • Aromatisez votre foyer (celui du BBQ hein !?), en utilisant des sarments de vigne, des branches de laurier, du thym… qui lors de leur consumation parfumeront subtilement les mets.
  • Prenez le temps de préparer vous-même les brochettes. Pourquoi ne pas tenter l’exotisme en créant des mélanges sucrés/salés avec de la papaye, de l’ananas et des viandes marinées au lait de coco ? Laissez libre cours à votre imagination débordante !

Un barbecue inratable

  • Pensez marinades ! Elles aussi (pourquoi pas) sucrées ou salées. Les marinades feront danser vos papilles autour d’une même viande ?
  • Le poisson est votre ami ! Marre des sempiternelles chipos’ et merguez, laissez-vous tenter par des brochettes de thon au lard, des brochettes de lottes à l’espagnole, de la morue grillée à l’ail… ?
  • Et pourquoi pas du fromage ? On fait bien cuire du fromage dans l’âtre d’une cheminée en hiver, pourquoi ne pas le faire au BBQ ? Testez la cuisson du camembert cuit dans sa boîte (enlevez le papier et le plastique s’il vous plaît) ?
  • Et pour le dessert ? Confectionnez des brochettes de fruits ou placez-les dans des papillotes.

Voilà vous savez tout (ou presque) pour devenir Maître es-BBQ. À vous de jouer désormais. Quant à moi, cet article m’a mis en appétit. Je fonce préparer mes brochettes pour les dévorer. Bonne dégustation !

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...