Les cultures de A à Z

Mon jardin

Arbres feuillus : Avant de se lancer

Arbres feuillus : Avant de se lancer

Les arbres constituent des structures vivantes dans un jardin, générant des effets spectaculaires avec une touche de majesté et offrant de l’ombrage. En raison de leur diversité, considérez les arbustes comme des « passe partout » que vous installerez selon leurs dimensions et leurs formes dans les massifs, les haies, sur les talus, etc. N’oubliez pas que beaucoup d’espèces peuvent être cultivées en bac avec succès.

Les points forts des arbres

Avant de se lancer

Une silhouette élégante et majestueuse, une longévité importante, parfois même exceptionnelle.

Un effet décoratif incomparable par la floraison, la fructification, le port ou même l’écorce selon les espèces. Les arbres à la ramure ample procurent une ombre très appréciée en été, qui rafraîchit l’ambiance et incite au farniente.

Un entretien limité et le plus souvent une faible sensibilité aux maladies. Par exemple : argousier, bouleau, charme, cytise, érable, eucalyptus, hêtre, liquidambar, micocoulier, peuplier, savonnier, sophora, sont très rarement attaqués dans les jardins.

Les points faibles des arbres

Avant de se lancer

Beaucoup d’arbres atteignent des dimensions incompatibles avec les jardins d’aujourd’hui, d’où la nécessité de bien choisir les espèces et surtout les variétés les plus compactes. Pour les petits jardins, notamment en ville, voici une sélection d’arbres décoratifs qui ne dépassent pas 10 m de haut : amélanchier, arbre à franges, arbre au caramel, arbre aux cloches d’argent, aubépine, catalpa nain, cornouiller à fleurs, cornouiller du Japon, cytise, fustet d’Amérique, pavier blanc, pommier d’ornement, poirier pleureur, savonnier, staphylier de Colchide, styrax du Japon, troène de Corée, etc.

Certaines espèces au comportement envahissant posent aujourd’hui des problèmes pour l’environnement.

Certaines espèces au comportement envahissant posent aujourd’hui des problèmes pour l’environnement. C’est le cas des : acacia, ailante, févier d’Amérique et même mimosa dans le Midi.

Mon conseil : avant l’achat, informez-vous sur les dimensions que prendra votre arbre à l’âge adulte et tenez-en compte dans le choix de son emplacement dans le jardin. Il doit être suffisamment éloigné de toute construction.

Les points forts des arbustes

Avant de se lancer

Un incomparable choix de formes, de textures, de dimensions, de couleurs. La possibilité de disposer de fleurs toute l’année en choisissant bien les espèces et les variétés. Une présence végétale permanente dans le jardin, même avec les arbustes caducs, certains offrant même un effet décoratif hivernal par leurs écorces.

Un entretien quasi nul chez les arbustes à feuillage persistant, qui, pour la plupart, offrent aussi une grande résistance à la pollution atmosphérique. La possibilité de contenir assez aisément le développement par une taille régulière.

Mon conseil : les arbustes doivent constituer au moins les deux tiers du volume total de vos plantations, avec un maximum de 50 % d’espèces à feuillage persistant (jusqu’à 75 % en ville). Créez des decrescendo de hauteurs et intégrez des plantes vivaces ou saisonnières au milieu des arbustes. Utilisez des feuillages décoratifs (formes, textures, couleurs), dans une proportion d’au moins d’un tiers des surfaces plantées.

Un impact écologique positif avec les arbustes à fructification décorative qui servent aussi de nourriture hivernale aux oiseaux. Par ailleurs la végétation buissonnante de la plupart des espèces constitue un bon refuge pour la faune sauvage et un lieu de nidification apprécié.

Une longévité de plusieurs années pour la plupart des espèces, et de plusieurs dizaines d’années avec un entretien approprié.

La possibilité de palisser certains arbustes aux rameaux souples pour habiller des murs ou des clôtures (buisson ardent, camélia d’automne, céanothe, cognassier du Japon, corête du Japon, cotonéaster, escallonia, frémontodendron, fusain du Japon, photinia, etc.)

Les points faibles des arbustes

Tout comme les arbres, certaines espèces se montrent envahissantes en raison de leur propagation par le vent ou les oiseaux et elles perturbent l’environnement tels les : arbre à papillon, pittospore du Japon, séneçon en arbre.

D’autres arbustes produisent d’abondants rejets nécessitant des interventions de coupe fréquentes. C’est le cas des : angélique en arbre du Japon, arbre aux turquoises, lilas, noisetier, sumac de Virginie.

Certains arbustes ont aussi itendance à s’étendre très rapidement et à conquérir l’espace au détriment des autres espèces. Méfiez-vous tout particulièrement des : corête du Japon, cornouiller blanc, cornouiller sanguin et symphorine.

Mon conseil : bon nombre d’arbustes ont tendance à mal vieillir, se dégarnissant de la base et présentant une part importante de bois mort, n’hésitez pas à rajeunir votre plantation en remplaçant systématiquement les sujets devenus inesthétiques par des plantes plus jeunes. C’est aussi l’occasion d’essayer de nouvelles espèces qui permettent de faire évoluer votre décor.

pdf

chronique de
mon jardin

Découvrez notre outil pour suivre votre jardin simplement

mon espace
  • Je réalise le calendrier de mon jardin

  • Je joue et je gagne des cadeaux

  • Et pleins d'autres nouveaux services à venir

La pause jardin vous propose ses inspirations

SOS plantes malades

Diagnostic insectes et maladies du jardin

Testez-vous

Quel jardinier êtes-vous?

Répondez à nos questions pour découvrir votre profil...