La Pause Jardin TV

Mon jardin

Améliorer le sol

Une plante, c'est tout le portrait de son jardinier, avec certes quelques différences, mais dans les grandes lignes, ces deux-là se ressemblent à s'y méprendre.


La respiration !


Le jardinier souffle en creusant un trou pour installer la plante, et la plante de son côté respire par ses feuilles, qui sont les poumons de la plante. Plus les feuilles sont en bonne santé, et plus le développement du végétal est important.
Le jardinier boit pour se réhydrater. Le corps humain est composé de 66% d'eau, il faut donc boire régulièrement. C'est aussi le cas des plantes comme les salades ou les tomates qui contiennent 95% d'eau. Au potager comme au jardin d'agrément, nos plantes doivent se désaltérer en fonction de leurs besoins !
Et le froid... Regardez-les, ils sont dans le jardin dès le printemps, lorsque le soleil est là. C'est aussi le cas des bourgeons. Comme les jardiniers, plus le soleil est là, plus on les voit !
L'eau, la respiration, le soleil et une température adaptée, voilà de quoi satisfaire le jardinier... C'est tout ??? Et le casse-croûte ! Et ben oui, la pause de 10 heures, le repas de midi et le repas du soir, c'est indispensable pour cultiver la terre. Le frigo doit être plein. Et pour les arbustes et autres petites fleurs ? C'est pareil. La plante puise sa nourriture dans le sol. Le sol, c'est le frigo du jardin, il faut donc veiller à ce qu'il soit plein !

Comment ça marche ?

Les racines servent à deux choses : d'une part stabiliser la plante et lui permettre de tenir debout, d'autre part, elles vont aller se promener dans la terre pour chercher l'eau et les oligoéléments indispensables à la vie de la plante. Sans casse-croûte, pas de vie, c'est pareil pour nous.
Les racines sont munies aux extrémités de radicelles qui vont capter l'eau et la nourriture. Encore faut-il pour cela que cette terre soit assez riche.

Le boulot du jardinier ?


C'est là qu'intervient le maître des lieux. Qui rempli le frigo à la maison ? C'est variable... Par contre au jardin, c'est le jardinier qui s'y colle. Certaines plantes sont très gourmandes, c'est le cas du fraisier, du rosier ou du géranium. Il faut donc renouveler les oligoéléments. Et c'est encore pire en pot puisque l'espace occupé par les racines est beaucoup plus restreint.
Il en est de même au potager ou la production peut réduire d'année en année si la terre n'est pas travaillée et renouvelée.

Comment faire ?


Chaque printemps ou chaque automne, vous pouvez incorporer au sol du compost ou du fumier bien mûr. Il existe des produits prêts à l'emploi, comme le Fumor, qui apporteront aux plantes toutes les "vitamines" nécessaires à leur bon développement.
C'est de la qualité du sol que dépend en grande partie la bonne santé de notre jardin... A vous de jouer... Jardinier !

 

Produits associés

Toutes les vidéos

Les plantes vertes et fleuries décorent nos intérieurs avec beaucoup de panache, elles sont souvent de véritables sources de bien-être et de fierté. Mais dès qu’elles montrent des signes de fatigue ou jaunissent, aïe, aïe, aïe… C’est un vent de panique qui souffle sur la maisonnée.

Dans la vie, il y a des cactus… Et même un certain nombre, parce que la famille compte plus de 2000 espèces différentes ! Alors rassurez-vous, y’en aura pour tous les goûts.

En petit nom d’oiseau « courge » n’est pas forcément un qualificatif très apprécié ! Par contre, au jardin, la famille des cucurbitacées fait souvent l’unanimité : on adore.

Pourquoi faut-il tailler les fruitiers ? A la fin, on se le demande car il faut bien l’avouer, la taille, c’est toujours complexe et on a une peur bleue de tout faire de travers ! Mais par contre, quel bonheur d’avoir ses propres fruits, d’aller à la maraude même dans son propre verger.

Le Ficus est un arbre tropical originaire d’Asie, qui, lorsqu’il est cultivé dans ses conditions, peut atteindre 30m de haut. En latin « Ficus » veut dire « Figuier », le plus plébiscité est le Ficus ‘benjamina’ qu’on appelle aussi « Figuier pleureur », mais ne cherchez pas les figues. Sous notre climat continental, ce végétal est cultivé en plante verte d’intérieur.

Au siècle dernier, le potager était vivrier et devait être assez grand pour nourrir toute la famille. Et les longueurs des rangs de pommes de terre, les lignes de poireaux, haricots, carottes… Parfois, le jardin était quasi un champ ! Aujourd’hui, après un petit passage à vide, le potager fait son grand retour mais au carré… dans des bacs.