Comment lutter contre la pyrale du buis ?

Les premières observations françaises du papillon de la pyrale du buis (Cydalima perspectalis) ont été réalisées en 2008, en Alsace mais depuis, sa présence a été confirmée sur l’ensemble du territoire. Il s’agit d’un papillon exclusivement nocturne qui mesure de 36mm à 44 mm d’envergure. Ses ailes blanches et brunes présentent des irisations dorées et violacées.

La chenille de ce papillon semble consommer exclusivement les feuilles de buis provoquant d’importants dégâts. Elle est reconnaissable à sa tête noire luisante, son corps vert clair, strié longitudinalement de vert foncé. Cette larve n’est pas urticante.

La chenille de la pyrale vit cachée parmi le feuillage et les rameaux des arbustes. Elle tisse des toiles autour des plants infestés et laisse sur le sol de nombreuses déjections. Les buis infestés apparaissent jaunâtres, défoliés, plein de crottes et de fils de soie. Leur aspect esthétique est très rapidement altéré.

Le cycle de la pyrale du buis débute dans le courant du mois de Février lorsque les larves de chenilles de la saison précédente sortent d’hivernage et commencent à s’alimenter. De fin Mars à début Avril, les chenilles se transforment en papillon. La première génération de papillon prend son vol fin mai, début juin.

Les observations semblent indiquer que la pyrale du buis produit 2 à 3 générations par an. Durant toute cette période, les différentes phases de la pyrale du buis vont cohabiter ( nymphes, chenilles, papillons). Pour lutter contre ce nuisible, différents traitements insecticide sont disponibles :

 

Pour une lutte efficace, assurez-vous de traiter aux stades des chenilles jeunes. Les cadences de traitement doivent s’appuyer sur le cycle biologique de l’insecte ravageur.

Avant toute utilisation, lisez les étiquettes et les informations concernant les produits.

Plus d'infos disponible dans notre dossier sur les symptômes et les traitements de la Pyrale du buis.